PARTAGER

Le secrétaire général du ministère des Sports et de la Vie associative a présidé, hier, la cérémonie de réception de la pelouse du stade Amadou Barry de Guédiawaye au terme de laquelle il a exprimé toute sa satisfaction quant à l’avancement des travaux d’engazonnement. Ibrahima Diouck a également dévoilé un vaste programme que le département compte dérouler pour mailler tout le pays en infrastructures sportives essentielles pour le développement de notre sport.
Les travaux d’engazonnement du stade Amadou Barry ont coûté 670 millions de FCfa et portent sur l’aire de jeu et le système de drainage, histoire de parer à toute velléité d’inondation. Un phénomène que cette unique infrastructure sportive que compte Guédiawaye à ce jour et qui a beaucoup affecté le sport, notamment le football local. Cependant, le secrétaire général du ministère des Sports a affirmé que d’autres travaux seront réalisés dans le stade, de sorte que cette infrastructure sportive puisse être homologuée. En effet, après s’être satisfait de l’avancement des travaux d’engazonnement avant les délais, Ibrahima Diouck a précisé qu’il est venu voir si le stade Amadou Barry pourra être dans les dispositions idoines pour pouvoir abriter des rencontres lors de la prochaine Coupe d’Afrique des nations juniors. 
Dans le même registre, M. Diouck a dévoilé le programme de maillage de l’ensemble du territoire national en infrastructures sportives par le ministère des Sports, notamment dans les disciplines essentielles. « Le ministre Mbagnick Ndiaye tient particulièrement aux infrastructures dans toutes les localités, car il est important de les réaliser, d’autant plus que cela permettra aux Sénégalais de pratiquer le sport qu’ils désirent ». 
En outre, le secrétaire général du ministère des Sports a révélé que le département est en train de développer le programme du budget d’investissement qui lui permettra, cette année, de finir les travaux de réhabilitation de certaines infrastructures sportives à travers le pays.

 

Lesoleil