PARTAGER

L’attaquant de FC Metz (Ligue 2), fait l’objet de beaucoup de convoitises. Non seulement les clubs se bousculent au portillon du club messin leader de la Ligue 2, mais aussi quatre sélections suivent ses performances.

Il s’agit du Sénégal (où il est né), du Togo (il y a habité étant jeune), de la Guinée-Bissau (il y a grandi) et de la France (il réside).
Une situation qui devrait pousser le sélectionneur national, Alain Giresse, à revoir sa position vis-à-vis de ce jeune joueur de 24 ans, meilleur buteur de la Ligue 2 avec 18 réalisations à égalité avec Duhamel (Caen) et Bekamenga (Laval).
Le technicien français a souvent évoqué la deuxième division française pour retarder sa convocation. Pendant ce temps, il ne se gêne point à appeler des attaquants qui cirent le banc au sein de leur équipe.
Une négligence qui risque de coûter cher au Sénégal.
Dans une interview accordée au journal sportif Tout Le Sport, d’alors, Sakho avait confié que le sélectionneur du Togo, Didier Six l’avait contacté une fois et, était même venu une fois jusqu’à Metz pour discuter avec lui.
«Il voulait savoir si j’avais envie d’aller jouer au Togo, même si je suis né au Sénégal et que j’ai grandi en Guinée Bissau où j’ai des attaches», avait-il révélé à nos confrères.  Le Messin n’avait toutefois pas caché au technicien français que «la vérité est que je tiens au Sénégal, j’y ai grandi …mais  dans ma tête à l’heure du choix, ce sera clair».
Marseille et Newcastle attentifs
Dans le dernier numéro de France Football, paru mardi dernier 15 avril, Diafra Sakho figure dans la rubrique des têtes d’affiche de la Ligue 2. FF cite l’Olympique de Marseille et Newcastle parmi les clubs qui veulent enrôler le jeune joueur. «Dans l’Hexagone, écrit FF, l’OM est beaucoup venu au stade Saint-Symphorien, l’hiver dernier. Quelques clubs allemands et anglais, dont Newcastle, ont également noté son nom. Le départ est presque acté. Sakho a déjà annoncé son intention d’aller tenter sa chance dans un autre club, l’année prochaine».  “Si on monte en L1, il sera temps pour moi d’aller voir ailleurs”, confie-t-il. Les dirigeants de Metz, en quête de liquidités, ne devraient pas s’opposer à son départ. A six journées de la fin, le FC Metz occupe la 1ère place avec 62 points devant Lens 56 points.
De la menuiserie au football pro
«Le football n’était qu’un passe-temps. Le Sénégalais se formait à la menuiserie et pratiquait 200 et 400 m assidûment, rapporte FF. Mais, le talent était bien trop évident. Il est repéré pendant un match de quartier joué avec les potes au pays». Nos confrères d’ajouter : «avant d’atterrir à Metz en décembre 2007 et d’exploser, à la face de la L2 depuis le début de la saison».
Gros bosseur
«Il nous demande les DVD de ses matches”, s’amuse le coach messin Albert Cartier. L‘attaquant, suivi par les sélections du Sénégal et du Togo, n’a pas tardé à attirer le regard des recruteurs. Français ou étrangers.
Sudonline