PARTAGER
Gana gueye

Il n’est plus qu’à 4 matchs de son centième, toutes compétitions confondues en France, mais Idrissa Gana Guèye n’est pour autant pas le Sénégalais qui fait le buzz.

En  33 journées, Idrissa Gana Guèye et Henri Saivet n’ont loupé qu’un seul match, en Ligue 1. Ce qui leur donne l’étiquette des plus réguliers des Sénégalais dans ce Championnat. Si les deux partagent les mêmes stats en termes de nombre de matchs joués, le Losc éclipserait son compatriote des Girondins dans la performance. Le prodige de Diambars n’a jamais entamé une rencontre sur le banc, cette saison, tandis que le bordelais enregistre 29 titularisations et 3 fois remplaçant. Des stats qui plaident en faveur de Gana Guèye pour être le plus régulier des Sénégalais en Ligue 1. Il n’est plus qu’à 4 matchs de son centième, toutes compétitions confondues en France. Un chiffre qu’il pourrait recouvrer d’ici à la fin de la saison (il ne reste plus que 5 journées en Ligue 1). Mais dans la presse, «Idy», comme l’affublent ses proches n’est pas le plus exhibé. Pourtant, tout comme en sélection, Gana Guèye est une des pièces maitresse de Lille sur les pattes de Monaco, en championnat, pour le dauphinat derrière le Psg.  En sélection, Gueye n’a raté qu’une seule rencontre  (contre le Mali en amical) sur les 9 matchs, sous Alain Giresse.  En club, en général, il participe à 3% des buts de Lille. Et à domicile, le milieu de terrain sénégalais est l’un des meilleurs Lillois, avec une participation de  5%. Son seul but inscrit est arrivé après 810 minutes de jeu (9ème journée contre Ajaccio). Ce qui indique que le rôle du coéquipier de Pape Ndiaye Souaré est réduit strictement à défendre. Dans ce scénario, un des hommes de confiance de René Girard se donne à fond. Avec un gabarit pas trop impressionnant (1m 74, 66 kg), le prodige de Diambars est devenu le taulier du club, avec 46 fautes commises jusqu’ici. Le paradoxe est qu’en dépit de ses stats très intéressantes, Gana Guèye est rarement sollicité par les grands clubs. D’une part, sa discrétion peut lui porter préjudice. D’autre part, il évolue dans un secteur où le plus souvent, c’est des joueurs au physique impressionnant, à l’image de Yaya Touré (1m87, 78 kg), Steven Gerrard (1m88, 83 kg), Sergio Busquests (1m89, 73 kg)… quisont plébiscités.  Ce déficit, tout de même, ne ferme pas totalement la porte à Gana Gueye.

©Rewmi