PARTAGER
FSF

Le dossier du match amical Gabon – Sénégal était piloté par le Comité de normalisation chargé de la transition. Le nouveau Comité exécutif de la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT) qui a hérité du dossier met les bouchées doubles pour la tenue de cette rencontre.

Par la voix de son président, la Fédération gabonaise veut faire de cette rencontre amicale entre Panthères et Lions, une réussite. «J’ai pris le dossier en cours. Je devais d’ailleurs avoir une séance de travail avec le conseiller du ministre des Sports dans ce sens. Malheureusement, elle n’a pas eu lieu aujourd’hui (hier) parce qu’il y avait une réunion préparatoire des Jeux nationaux universitaires et scolaires. J’ai par la même occasion reçu un mail d’un certain Joe Kamga (agent belgocamerounais d’Alain Giresse, ndlr) qui m’a saisi de la Belgique pour me relancer par rapport à cette rencontre amicale», nous a confié Pierre Alain Monguengui, le président de la FEGAFOOT joint par téléphone hier dans l’après-midi.

Par rapport au lieu et à la date de la tenue de la rencontre, le nouveau président de la Fédération gabonaise soutient : «Ce qui est sûr, c’est qu’à notre niveau, nous avons jugé nécessaire de jouer à la date du 21 mai prochain. Et je pense que le match se jouera à Libreville, parce qu’à cette période, les professionnels seront en vacances et il n’y aura aucune contrainte. Nous avons aussi des infrastructures adéquates qui chôment depuis la CAN-2012».

Toutefois, reconnaît Monguengui, il y a «une petite frange de personnes qui pensent que la rencontre doit se jouer en France». Il poursuit : «On tirera tout cela au clair. Et ma rencontre avec le ministère des Sports s’inscrit dans ce sens. On en profitera pour avoir une idée nette sur la prise en charge des équipes. Personnellement, je ne sais pas pour l’instant la fédération qui a sollicité le match. Si c’est le Sénégal, on posera les conditions et vice-versa».

Pour le président de la FEGAFOOT, le vivier du Sénégal joue en sa faveur. «Aujourd’hui, une équipe comme le Sénégal ne se refuse pas. C’est un pays qui a un potentiel de footballeurs qui pouvait lui permettre de jouer les premiers rôles en Afrique. Personnellement, je me demande toujours pourquoi le Sénégal peine avec tous ses talents. Avec une sélection pareille, le Gabon pourra s’étalonner avant le début des éliminatoires de la CAN-2015», a soutenu le tout nouveau président de la FEGAFOOT.

©Stades