PARTAGER

En mission de deux jours au Sénégal, les inspecteurs de la Caf ont visité ce samedi le stade Demba Diop et particulièrement le stade Léopold Senghor en cours de réhabilitation et qui doit accueillir les éliminatoires de la Can 2015 en septembre prochain. A l’issue de la visite, un paquet de recommandations a été fait pour permettre à l’ex-stade de l’Amitié de respecter les normes internationales.

Après une visite vendredi des stades à Thiès, Mbour et Rufisque, les inspecteurs de la Caf, au Sénégal pour deux jours, ont terminé leur mission en se rendant dans la matinée du samedi passé aux stades Léopold Senghor et Demba Diop. L’attention était surtout portée sur l’ex-stade Amitié qui doit accueillir en septembre prochain les éliminatoires de la Can 2015.
Trouvant les ouvriers sur place à Senghor en train de goupiller pour rendre propre les gradins par des coups de balaie et pelle, la délégation de la Caf, conduite par Aboubakar Alim Konaté, a jeté un coup d’œil sur la pelouse de Senghor qui a peu reverdi sous les gouttes d’eau s’échappant des arrosoirs. Là pas d’inquiétude apparemment.
Direction les vestiaires. Occasion saisie par le chef de délégation de la Caf pour demander qu’un autre vestiaire pour les arbitres soit aménagé. Il a été aussi demandé d’installer des chaises et des armoires pour les joueurs.
Demandant qu’une télévision soit installée au centre de dopage pour permettre au médecin de suivre ce qui se passe sur le terrain, les membres de la Caf ont aussi exigé qu’un défibrillateur soit mis en place. Concernant la climatisation, il a été proposé qu’elle soit centrée pour mieux aérer les lieux.
Une interpellation à laquelle répond Fodé Sylla, directeur des Infrastructures, qui souligne que le marché des travaux du stade Senghor a pris en compte toutes ces préoccupations des représentants de la Caf.

La tutelle «oublie» d’informer la direction du stade
Amadou Kane, vice-président de la Fédé foot, représentant le président Augustin Senghor, et accompagné du secrétaire général Victor Ciss, de déplorer le fait que les clefs  ne soient disponibles pour permettre de visiter l’infirmerie. Et le fédéral d’interpeller le directeur-adjoint du stade Aliou Kandji, qui représente la directrice Cécile Faye, absente du territoire national. «On ne nous a pas notifié les lieux à visiter», s’est-il défendu. Une réaction assez curieuse qui pose un problème de coordination entre la tutelle et la direction du stade, et qui vient confirmer les relations assez froides qu’entretiennent les deux structures.
S’affairant autour de la toiture de la tribune couverte, complètement dégarnie, les ouvriers ont été invités à lever la main pour permettre l’inspection des lieux. Les représentants de la Caf ont fait savoir la pertinence de voir une zone de presse bien aménagée en la séparant de la tribune par des barrières. A noter que le parking extérieur n’a pas été visité.
Après «Senghor», visité minutieusement pendant presque deux heures, les inspecteurs de la Caf se sont rendus à Demba Diop. Et là, il n’a suffi que d’un quart d’heure pour faire le tour des vestiaires. «Il y a une bonne base. Il y a des aménagements à faire. Nous avons les assurances du ministre (des Sports) que les aménagements seront faits», fait remarquer Aboubakar Alim Konaté.
Revenant sur la visite des stades susceptibles d’abriter la Can U20 que le Sénégal accueille en mars 2015, le représentant de la Caf a donné des garanties qu’il n’y aura aucun risque de voir l’organisation de ladite compétition retirée. «La Can Juniors aura lieu en 2015 au Sénégal», a-t-il rassuré.
Quid des infrastructures hôtelières pour la Can Juniors ? A ce niveau, pas d’inquiétude. M. Konaté estime qu’elles répondent aux critères de la Caf. Et Amadou Kane d’ajouter : «Le cadre existe, mais les stades sont vétustes. Les aménagements seront faits, comme l’a promis le ministre des Sports. Il faudrait faire en sorte que si les inspecteurs de la Caf reviennent dans deux à trois mois qu’ils trouvent les stades devant abriter les compétitions aux normes internationales.» Enfin, dans l’optique de délocaliser une partie des matchs dans une région, Amadou Kane révèle qu’une formule sera arrêtée à l’issue d’une réunion d’évaluation. Déjà, la Caf a jugé satisfaisant l’état du stade Caroline Faye de Mbour pour abriter cette Can Juniors.

 

Lequotidien