PARTAGER
La FSF ne fait pas de fixation sur un match

Une grande opération de fusion des clubs, après celle de 1969, s’impose. C’est l’avis du président de la Fédération sénégalaise de football Augustin Senghor, qui estime que la pléthore d’équipes est un frein pour le développement du ballon sénégalais.

Championnat Sénégal

« C’est un championnat qui grandit et se développe. Le problème est que la population ne vient plus au stade et cela est dû, à mon avis, au fait que chaque année, les joueurs voyagent. Ce qui entraine que, chaque saison, les entraineurs sont obligés de bâtir à nouveau. Ou encore quand une équipe remporte le championnat, la moitié de ses éléments part en Europe. Si on avait les moyens de les garder, on aurait un championnat de haut niveau.

« En dehors de tout cela, il y a 400 clubs au Sénégal.  Et actuellement plus de 100 demandes de clubs nous sont soumises. C’est trop dans un pays comme le Sénégal ; on ne peut pas avoir des matches de qualité. Il faut promouvoir de grands clubs. Et pour qu’on y parvienne la seule solution qui s’impose est de fusionner les clubs. Comme ça, les équipes auront plus de moyens et aussi plus d’expérience. »

Foot féminin

« On a remarqué que le foot féminin est une compétition qui n’avait pas de rigueur. Il y a également beaucoup de clubs dans ce football. C’est pourquoi, peut-être, certaines équipes déclarent forfait. Je ne peux réellement pas expliquer la cause, car toutes ces équipes sont 100 % financées par la Fédé. Il faut qu’on revoie la base de notre football et arrêter de créer d’autres clubs. »

CAN Juniors

« Il reste une année avant la Can juniors prévue au Sénégal. Nous allons mettre toutes les dispositions nécessaires pour que les jeunes aient une bonne préparation. On va leur offrir beaucoup de matches amicaux et plusieurs camps d’entraînement. Les juniors sont dans un bon rythme, avec le tournoi remporté en Libye. Sur cette lancée, c’est sûr qu’ils vont atteindre l’objectif visé à la Can qui est, au moins, de se qualifier en demi-finales, synonyme d’une qualification à la Coupe du monde. On est en train de voir comment va-t-on faire pour décrocher les jeunes joueurs qui sont à l’étranger pour qu’ils viennent en renfort. »

Équipe Nationale Locale

« Actuellement, il n’y a pas de compétition pour la sélection locale, raison pour laquelle on se focalise plus sur les juniors qui préparent la Can-2015. Donnons d’abord la priorité aux U20. « Pour le remplaçant de Demba Ramata Ndiaye à la tête de la sélection, c’est un domaine réservé au Dtn. C’est lui qui va chercher des remplaçants ; nous, nous ne faisons que finaliser. Il peut arriver aussi qu’on oriente des entraineurs dans d’autres catégories, comme on l’a déjà fait. En attendant, Demba Ramata est l’entraineur de l’équipe nationale locale. »

Bilan D’Alain Giresse

« Je suis satisfait de son travail. Il est en train de monter une équipe compétitive. Actuellement, on a un groupe qui est né après la Can-2012. Et je pense que c’est dans la durée qu’il peut bâtir une bonne équipe ; cela fait partie de la vie d’un entraineur. Il lui reste encore une année et au moment de l’évaluation avec les membres de la fédération, on verra si on va renouveler ou non son contrat. Mais ce qui est sûr, c’est qu’il fait un bon travail, quoiqu’il ait échoué à qualifier le Sénégal à la Coupe du Monde 2014. »

Les « Lions »

« On a un groupe qui est en train de faire ses preuves et nos matches contre la Côte d’Ivoire pour les qualifications du Mondial vont nous servir pour nous qualifier à la Can-2015. Car la Côte d’Ivoire est une équipe expérimentée. Le Sénégal tient son équipe et celle-là est sortie après les Jo-2012. On doit garder cette équipe le plus longtemps possible, car le groupe à de la valeur, de l’engagement et de la discipline. Je suis très optimiste pour notre qualification à la Can-2015 au Maroc. »

Matches amicaux

« Avant le démarrage des qualifications en septembre 2014, on compte jouer deux matches amicaux. Il y a le Kosovo le 25 mai à Genève. On est en pleine discussion pour un autre match contre le Gabon le 21 mai. Le stade (Léopold Sédar Senghor, Ndlr) sera prêt en septembre, puisque la qualification pour la Can se jouera ici. »

 

Waasport