PARTAGER
Alfred Ndiaye

Même si les clauses ne sont pas encore dévoilées, Alfred Ndiaye qui a passé sa visite médicale hier est en passe de s’engager avec Bétis Séville. Dernier de la Liga avec seulement 11 points, le club espagnol compte sur l’abattage du milieu de terrain sénégalais pour stabiliser son entrejeu.

Le milieu de terrain sénégalais n’a pas encore fini de faire ses preuves en Turquie avec Eskisehirspor qu’il a séduit les dirigeants espagnols de Bétis Séville qui sont sur le point de l’enrôler dans leur effectif. Alfred Ndiaye a franchi un palier. Il a passé une visite médicale hier matin au siège du club. Si les Espagnols de Séville s’intéressent au joueur, c’est parce que son profil séduisant s’allie parfaitement avec sa puissance et son endurance accrocheur. Depuis qu’il s’est engagé avec les Lorrains de Nancy en 2009, Alfred ne cesse de connaître une montée fulgurante. Comme une sentinelle, il s’appuie avant tout sur ses qualités physiques pour remplir son premier rôle sur la pelouse : remporter un maximum de duels au milieu de terrain. Aujourd’hui, qu’il est en passe de s’engager au Bétis Séville dans la réputée Liga espagnole, le Sénégalais, joueur très physique, pourra booster ses qualités techniques. Bien que grand de taille,
l’ancien joueur de Sunderland n’est pas adepte du jeu long. Ses 2 sélections en Lion ont prouvé qu’Alfred sait conserver le ballon même sous la pression adverse. Face à Didier Drogba, il a prouvé que quelles que soient ses qualités, une «sentinelle du milieu» doit approcher le risque  zéro.

En sélection pour bousculer la hiérarchie

Avec seulement 90 minutes en équipe nationale (45 minutes en amical contre Zambie à Paris et 45 minutes contre la Côte d’Ivoire à Abidjan), Alfred Ndiaye va certainement bousculer la hiérarchie établie dans l’entrejeu d’Alain Giresse. Si jusqu’ici, il n’a pas montré tout son savoir-faire, Alfred Ndiaye qui a été titularisé contre toute attente à Abidjan, lors de la manche aller des barrages qualificatifs au Mondial 2014, a marqué son territoire. Même s’il n’a joué que les 45 premières minutes, le futur joueur de Bétis Séville en plus de couvrir les montées de ses défenseurs, a martyrisé Yaya Touré et compagnie. Il a d’ailleurs pris des risques lui permettant de percuter la défense adverse. En témoigne sa puissante frappe de la 39ème minute passée à côté des buts de Copa Barry. Le Sénégalais qui a envie de continuer sa progression sera bien suivie par ses concurrents en sélection. Aujourd’hui, s’il n’est pas le meilleur à son poste, Alfred Ndiaye peut prétendre à être le patron de l’entrejeu sénégalais dans le futur, lui qui n’a que 23 ans.

©Stades