PARTAGER
souleymane camara
Passer une décennie dans le haut niveau, ce n’est pas donné à n’importe quel joueur. Souleymane Camara lui, en est à sa treizième année de service, menant une honnête carrière de buteur occasionnel qui lui a remporté 45 jetons. C’est loin des meilleurs sénégalais en France, mais cela pèse sur une balance.

La routine peut user l’individu au fur du temps. A fortiori si c’est un joueur qui a fait plus d’une décennie à vivre au rythme des entrainements, mise au vert, match. Mais Souleymane Camara, malgré sa longévité en Ligue 1 française, n’a jamais senti la lassitude d’exercer son métier. Il y va à fond sans rechigner et reste le joueur effacé qu’il a toujours été. Contre Nice (victoire 3-1), l’air de rien, « Petit Jules » a marqué son 45ème but en Ligue 1. Un total cumulé après 201 matches de première division partagés entre Monaco, Nice, Montpellier et Guingamp.

L’attente fut longue avant de décrocher la barre. Depuis la 17ème journée, Souleymane Camara courrait derrière cette troisième réalisation de la saison qui a fait son bonheur. Entré à la 66ème minute, il a crucifié le portier niçois à la suite d’un magnifique enchainement poitrine demi-volée. Du coup, il devient l’attaquant remplaçant le plus prolifique de ce début de 21ème siècle en Ligue 1. Avec 17 buts marqués comme remplaçant, il devance l’ancien Sochalien Pierre Alain Frau qui est resté bloqué à 14 buts.

Resté sans marquer de la 3ème à la 17ème journée, Souleymane Camara sent que le temps qui passe ne lui fait pas de cadeau. « Les années précédentes, je réalisait de bons débuts de saison et cette année, ce n’est pas le cas. Je ne veux pas me cacher derrière ça, mais j’ai été embêté dans ma préparation. J’étais blessé aux adducteurs pendant un mois. Cette année, j’ai un peu de mal, à l’image de l’équipe d’ailleurs », constate-t-il.

Régulier dans l’équipe de Montpellier qu’il a rejointe en 2007 quand les Héraultais vivotaient en Ligue 2, « Petits Jules » a juré fidélité à ce club et y a remporté un titre de champion de France. En treize ans de carrière souvent confiné au rang des attaquants de seconde zone, loin des « Serial Killer »qui rendent des copies de 20 buts par saison, il n’a jamais dépassé la barre des douze réalisations. Sa saison la plus prolifique reste 2012-2013 ou il avait planté dix pions en 36 matches.

Joueur expérimenté dans un groupe de Montpellier relativement jeune, Souleymane Camara est un joueur qui s’adapte à toute situation. A gauche, à droite, attaquant de soutien comme avant centre de pointe, il a cette faculté de maitriser tous les coins de recoins de la surface de réparation.

©Waasports