PARTAGER
karim sega diouf

Qui sera le futur adversaire des Lions lors de la date Fifa du 5 mars prochain ? Les techniciens Karim Sega Diouf et Salam Lam se prononcent, mais envisagent à l’unanimité une Equipe africaine.

Quatre voire cinq équipes sollicitent les Lions pour  un match amical, le 5 mars prochain. Parmi celles-ci équipes, à en croire nos confrères du journal Stades, une seule équipe africaine, en l’occurrence le Mali. Il y a bien à tenir comptes de certains paramètres de choix, selon le technicien, Salam Lam qui estime qu’après un match héroïque des Lions contre la Côte d’Ivoire (1-1) lors des barrages du mondial 2014, le groupe détecté à cette occasion devrait être soumis à un nouveau test.  «Un match amical se joue en fonction des objectifs à court et long termes. Je suis sûr que c’est aussi la motivation d’Alain Giresse qui va continuer le test et asseoir  une base de l’équipe», a-t-il précisé. Concernant ce test auquel il fait allusion, l’ancien entraineur de Diambars et de Uso dit que le choix de l’adversaire devrait obéir aux enjeux les plus immédiats. «Le choix de l’adversaire doit se faire par rapport au challenge sportif. Et la perspective immédiate est la Can 2015. Si tel est l’objectif recherché, mieux vaut choisir une équipe africaine», a-t-il confié. Le choix de Karim Sega Diouf est aussi africain, bien qu’il insiste qur ce que cette équipe ne doive pas être un second choix.  «Il faut se frotter à une grande équipe du continent», interpelle t-il.

L’équipe du Sénégal est qualifiée d’office aux éliminatoires de la CAN 2015, suivant une décision du Comité exécutif de la CAF réuni vendredi dernier en Afrique du Sud. Ce tirage au sort des éliminatoires se déroulera le dimanche 27 avril 2014 au Caire en Egypte. La phase de groupe se déroulera entre le 5 septembre et le 19 novembre 2014.

Salam Lam «Un africain, c’est l’idéal pour  le challenge sportif»

«Un match amical se joue en fonction des objectifs à court et long termes. Je suis sûr que c’est aussi la motivation d’Alain Giresse qui va continuer le test et asseoir  une base de l’équipe. A mon avis, l’enjeu le plus immédiat est la Can 2015 et  le choix de l’adversaire, à ce niveau,  doit se faire par rapport au challenge sportif. Si tel est l’objectif recherché, mieux vaut choisir une équipe africaine. En parlant justement des équipes africaines, je ne fais pas allusions aux équipes qualifiées au mondial, elles n’ont rien à gagner en jouant contre nous. Mais si on avait, par contre, une de ces équipes, on aura davantage à se jauger. En gros, le choix d’une équipe africaine serait bénéfique pour un regroupement sans tracasseries, d’autant plus que la rencontre se jouera en France où l’ossature de notre équipe nationale se trouve. Par contre, un adversaire non africain sera pour un gain de profit, mais on ne gagnerait rien sur le plan sportif.»

Karim Sega Diouf «On ne gagnera rien face à une équipe européenne»

«Je ne tournerai pas autour du pot, il nous faut une équipe africaine pour la date du 5 mars prochain. C’est logique, quand on va à une compétition africaine, il faut se frotter à un maximum de grandes équipes du continent. C’est surtout pour le challenge sportif, mais aussi pour la proximité géographique. On ne va tout de même pas mettre les gosses dans les conditions difficiles de voyage et leur demander un résultat, je crois ce n’est pas possible. Et si on doit croiser une équipe non africaine, ce sera forcément un européen,  cela arrangera un peu notre équipe pour le regroupement. Mais on ne peut rien espérer  à jouer contre les européens.»

©Rewmi