PARTAGER

Large leader de la Bundesliga autrichienne avec Salzburg, Sadio Mané est aussi en lice en Coupe nationale et en Europa League. S’il parvenait à terminer l’année de la meilleure des manières, le nouveau maître à jouer des Lions pourra donner une nouvelle dimension à sa carrière très prometteuse.

Sur la lancée de sa belle dernière saison au cours de laquelle il avait marqué la bagatelle de 19 buts toutes compétitions confondues, Sadio Mané est en train de confirmer avec Salzbourg. Le milieu offensif sénégalais en Bundesliga autrichienne en est déjà, cette saison, à 14 réalisations dont 9 en  championnat, 3 en Europa League et 2 en Coupe nationale. Élément quasi indispensable du dispositif de son club, leu feu follet sénégalais est l’un des joueurs les plus utilisés par le coach Roger Schmidt.

Sadio écrase la D1

Vice-champion l’année dernière, Salzbourg est bien parti pour accrocher un cinquième titre de champion à son palmarès. Le club du jeune international sénégalais est leader de la D1 autrichienne avec 46 points, soit 11 de plus que le 2ème, Grodig, 14 de plus que le Rapid Vienne (3ème) et 15 de plus que le champion en titre, l’Austria Vienne. Les coéquipiers de Sadio comptent en sus un match en retard. Le début de la phase retour de la Bundesliga autrichienne est prévu le 2 février prochain et Salzburg espère entamer 2014 en trombe.

Sadio attend Ajax

Également engagé en Europa League, Salzburg a fait carton plein en phase de poules, remportant ses 6 rencontres à l’extérieur comme à domicile. Pour accéder en 8èmes de finale, ils devront passer par l’Ajax
d’Amsterdam qui sera leur adversaire en 16èmes. L’actuel leader de l’élite autrichienne est aussi en lice pour la Coupe nationale où il sera opposé à Wolfsberger en avril prochain pour le compte des quarts de finale. Engagée sur plusieurs tableaux, Salzburg pourra compter sur son international sénégalais.

Sadio épate Guardiola

Le quart-finaliste des JO 2012 avec le Sénégal a séduit toute l’Europe lors du récent match amical entre son équipe et le champion d’Europe et du monde en club, le Bayern Munich. Sans complexe face aux hommes de Pep Guardiola, l’enfant de Bambaly a martyrisé la défense bavaroise avec un but, un penalty provoqué et une passe décisive, sous l’oeil admiratif de l’ancien coach du Barça qui a qualifié sa prestation de «super». Une appréciation loin d’être surfaite.

©Stades