PARTAGER
Bayal Sall

Mine de rien, Mustapha Bayal Sall est devenu l’un des hommes-clés de Christophe Galtier cette saison. Mis au placard pendant plusieurs mois par l’entraîneur de l’AS Saint-Etienne, le solide défenseur central réalise une saison des plus respectables.

Malheureusement pour lui, il est clairement coupable sur l’ouverture du score d’Abdou Traoré face aux Girondins de Bordeaux dimanche à Chaban-Delmas (2-0). Sur un centre en cloche venu du côté droit, Bayal Sall a été trompé par une rafale de vent qui a freiné le ballon pour retomber dans les pieds de son bourreau bordelais, assez agile pour ajuster Stéphane Ruffier de près.

Faut-il enfoncer ou excuser le défenseur de l’ASSE ? Jean-Michel Larqué a choisi. « A 7h du soir, il ne faut pas regarder les étoiles », a-t-il sèchement commenté sur Canal+. « C’est bien de regarder son adversaire direct mais c’est quand même mieux de regarder le ballon », a conclu Eric Carrière. Dur.

©butfootballclub