PARTAGER
Lys-Gomis

Maître incontesté dans la cage des Lions depuis l’arrivée du sélectionneur national Alain Giresse, Bouna Coundoul  va connaitre un nouveau concurrent. Il s’agit de Lys Gomis supervisé par Alain Giresse en Italie dans le cadre de la détection des nouveaux talents.

La politique de rajeunissement du technicien français avait été appliquée dans tous les secteurs de jeu des Lions. C’est le cas avec l’arrivée des jeunes Djilobodji et Issa Cissokho, les deux sociétaires de Nantes  en défense, Salif Sané de Hanovre 96 et Alfred Ndiaye de Eskisehirspor dans l’entre-jeu et Henry Saivet de Bordeaux à l’attaque. Seul le poste de gardien de but avait été épargné. Pour cela, Alain Giresse, en inspection récemment en Italie, a supervisé Lys Gomis, un jeune gardien de bu (23 ans, 1m86, 78kg) évoluant à Torino. «Je vais discuter avec lui et le suivre de près», précise le sélectionneur national

Ce qui est une alerte pour les trois portiers. Bouna Coundoul, le numéro un, et ses deux suppléants (Cheikh Ndiaye et Issa Ndoye) doivent donc s’attendre à un éventuel chamboulement. Maitre incontesté depuis l’arrivée d’Alain Giresse à la tête des Lions, le portier de l’En-Paralimni en Chypre pourrait sortir indemne du premier tri. Parce qu’il faut lui faire de la place s’il est sélectionné. Des trois qui va sauter ?

Coundoul sur la corde raide

Il évolue en dents de scie dans sa performance en sélection. Tantôt bon, tantôt tatillon. Au niveau du club En-Paralimni en Chypre, on en sait peu de choses. Pratiquement rien. Même s’il s’est ressaisi lors du dernier match des barrages face à la Cote d’Ivoire, Bouna Coundoul avait donné des sueurs froides aux supporters, avec le but pris à Conakry contre l’Angola (1-1) et des sorties aériennes souvent manquées. En dépit de ces bêtises, Coundoul a toujours gardé sa place en sélection grâce à  la confiance de son entraineur.  «Il ne faut pas obligatoirement le condamner», relativise Alain Giresse. Mais, si Bouna traine encore dans les cages, c’est parce que ses concurrents sont très en deçà du niveau minimal requis pour avoir la moindre prétention aux fins de lui faire ombrage. Pour  Sidate Sarr, préparateur des gardiens de but de l’équipe nationale, Coundoul a juste une  avance sur les autres. Donc, selon lui, c’est à ses concurrents de se battre pour revenir à son niveau.

Cheikh et Issa en sursis

Physiquement, Cheikh Ndiaye (28 ans, 1m92 et 81 kg) de Rennes et Issa Ndoye (27 ans, 2m01 et 95 kg) de Créteil ont plus d’arguments que Bouna Coundoul (31 ans, 1m87 et 89 kg). Mais, leur manque de temps de jeu est loin de plaider en leur faveur. Ils ont juste chacun un match en coupe de France et rien en championnat. Donc, Il va leur falloir se bouger. Sinon, si Giresse décroche le jeune Lys Gomis de Torino, ce sera une pression supplémentaire pour Cheikh et Issa. Et, ils seront davantage poussés à la sortie, si Ousmane Mané, naguère écarté de la sélection, effectue son come-back. Le portier de Diambars avait été de la liste, parce que le championnat national était presque arrivé à terme. Donc Giresse ne pouvait pas prendre le risque de mettre dans son effectif un joueur en fin de saison. Seul hic, depuis la reprise du championnat, Ousmane Mané n’a foulé la pelouse que durant 135 minutes. Mais, le portier de Diambars a encore le temps d’ici le prochain match amical des Lions prévu le 5 mars prochain.

 

Rewmi