PARTAGER

Diawara fait aussi partie des anciens très agacés par le comportement de certains de ses coéquipiers. Barré par Lucas Mendes la saison passée, «Souley» avait montré l’exemple et n’avait pas bronché. Les états d’âme des nouvelles recrues, surtout quand elles frôlent la vingtaine d’années, le rendent furieux. Quelques réactions parfois immatures de Giannelli Imbula avec ses coéquipiers, conjuguées aux retards et à la nonchalance de Benjamin Mendy, avaient eu du mal à passer. Les errements défensifs des deux jeunes recrues, laissant Mandanda et Diawara seuls face aux vagues niçoises mardi, n’ont fait qu’enfoncer le clou.

Stades