PARTAGER

Les dernières mesures prises par le ministre des Sports en direction des stades Léopold Sédar Senghor et Demba Diop n’ont pas fini de faire des vagues auprès des utilisateurs de ces deux infrastructures dakaroises. Principalement les organisateurs de matches de football, les promoteurs de lutte et de spectacles culturels. En fait, il fallait éclairer la lanterne des uns et des autres quant à la démarche qu’entend prôner le ministre des Sports dans le cadre du programme de réhabilitation desdits stades. Un exercice auquel se sont employés, hier, le directeur du stade Demba Diop, Ousmane Ndiaye, et le chargé des infrastructures et conseiller technique numéro un du ministre, Mamadou Bâ. Et la rencontre a révélé les préoccupations des acteurs soucieux de mener à bien leurs activités programmées durant la saison.

C’est pourquoi Ousmane Ndiaye a, de prime abord, souligné le souci du ministère de mener une gestion concertée avec tous les acteurs car, à son avis, Demba Diop est un symbole pour les sportifs sénégalais. « Tout le monde reconnaît que le stade est dégradé ; cela est une préoccupation de l’Etat et des utilisateurs. C’est pourquoi nous avons organisé cette rencontre pour informer sur l’état d’avancement des procédures d’attribution du marché des travaux de réhabilitation, le programme des travaux à réaliser, les modalités de fermeture du stade et la durée des travaux », a indiqué Ousmane Ndiaye. En fait, le souci du ministère c’est de sauvegarder les intérêts de chacun dans la gestion et l’utilisation du stade. Et Mamadou Bâ est allé plus loin, en soulignant que le ministre a fait de la réhabilitation des stades nationaux son cheval de bataille. Et en ce qui concerne justement le stade Demba Diop, et après la visite d’inspection des experts de la Fifa et de la Caf, il s’agira de changer le gazon, de reprendre la grille de protection, de couvrir la piste entourant l’aire de jeu, et de réfectionner les projecteurs, les vestiaires, etc.

Et puisque la procédure d’attribution des marchés a été reprise, les représentants du ministère ont indiqué que l’Armp se prononcera dans les tout prochains jours sur le nom de l’attributaire définitif. Le directeur du stade Demba Diop a donc demandé patience, compréhension et tolérance aux différents acteurs. « Il y a urgence à refaire le stade et son opérationnalité est de l’intérêt de tous. Vous devez nous aider dans la transition et chacun doit faire des concessions afin que les intérêts des uns et des autres soient sauvegardés », a plaidé Ousmane Ndiaye. Des mots qui ont bien été saisis par les intéressés, qui se sont cependant posé des questions sur le début et la fin des travaux. En tout cas, les utilisateurs ont émis nombre d’observations et de suggestions qui seront portées à l’attention du ministre des Sports à la prochaine rencontre.

Lesoleil