PARTAGER

Ce retour à la compétition avec Leeds United, après plusieurs semaines d?absences, El Hadj Diouf se lance dans les derniers mois de son contrat qui expire en juin. Avec l’espoir d’une prolongation ou d’une proposition venue d’ailleurs. 

Son retour dans l’équipe de Leeds United est effectif depuis la semaine du « boxing day ». Mais c’est le week end dernier qu’El Hadj Diouf a effectué son retour sur le terrain, en disputant les 5 dernières minutes de Leeds United – Leicester (0-1).

Après des semaines d’absences, El Hadj Diouf reprend ainsi du service pour tenter de terminer son contrat avec Leeds United. Un bail qui expire à la fin de la saison, mais qui pourrait être reconduit.

Seulement c’est mal parti pour El Hadj Diouf. Ce dernier, qui n’a plus d’influence sur le jeu de Leeds United, pourrait payer de ses longues semaines d’absences de ces temps derniers. Avec seulement 5 matchs dont 1 comme titulaire après 26 journées, de Championship, tout porte à croire que Diouf est devenu un second couteau chez les « Peacok ». Et le fait de ne pas prolonger son pacte qui expire en juin prochain, afin de le sécuriser, montre à quel point ses dirigeants se désintéressent du « Lion ».

Pourtant lors du mercato hivernal, McDermott s’était montrer intéresser par le sénégalais, en soulignant que Diouf n’était pas à vendre et n’allait pas quitter le club. Six mois après, ce n’est plus visiblement le même intérêt, surtout qu’entre temps Diouf à disparu de l’équipe pendant plusieurs semaines.

Mais El Hadj Diouf a encore du temps pour convaincre ses dirigeants de le conserver. Connu pour être un homme de défis, il peut réaliser une fin de saison qui lui permettre d’être sur les feux de la rampe et ainsi mériter un nouveau bail.

Même s’il n’a plus ses jambes de 20 ans, son expérience et son vécu anglais devraient lui permettre de réaliser quelques matchs de rêves qui fraient de lui un incontournable dans l’équipe de McDermott.

Mais il va falloir qu’il réussisse à trouver une place de titulaire d’abord à Leeds avant de penser à convaincre.

Faisant partie des gros salaires de l’équipe avec 9 millions par semaine, El Hadj Diouf a toujours l’aura en Angleterre. A son retour à l’entrainement à Leeds le 24 Décembre dernier, il avait été accueilli avec un gros sourire par son coach. « Diouf s’est entrainé avec nous toute la semaine et c’est une bonne chose. Je lui ai parlé encore et fait savoir que j’allais parler de sa situation devant la presse. Je lui ai demandé si tout était ok, parce que je devais parler en public de son retour. Il m’a dit n’y avait aucun problème. Je pense que c’est toujours bon de l’avoir avec nous », avait soutenu le coach de Leeds United en décembre dernier.

Entre le Golf et le retour en France

Si rester en Angleterre à la fin de son contrat en juin est l’objectif de Diouf, à 32 ans, des cartes à abattre ne lui manquent sans doute pas sous les godasses. En effet, depuis presque 3 ans, le pays du Golf, notamment le Qatar et l’Arabie Saoudite ne cessent de faire des clins d’œil à El Hadj Diouf. Mais ce dernier a toujours le regard des pétrodollars. Mais sentant un peu pour lui les difficultés pour lui à rester en Angleterre, il commence à évoquer des pistes de sortie, en cas de fin de bail avec ce pays qui l’accueille depuis 2002 avec Liverpool.

Dans un entretien accordé avec Canal+sport, il a évoqué un probable retour à Lens : « Parfois, je pense à un retour en France. Un club comme Lens restera à jamais dans mon cœur. En le quittant, je n’ai pas eu la chance de dire au revoir aux supporters. Aujourd’hui, j’aimerais vraiment y revenir pour terminer ma carrière, parce que c’est un club qui m’a tout donné, ainsi que Sochaux ».

Un appel du pied qui pourrait bien porter ses fruits. Seulement, pour atterrir a Lens (Ligue 2) ou à Sochaux qui risque d’être relégué, El Hadj Diouf devrait faire un énorme sacrifice financier.

WaaSports