PARTAGER

Bassirou Sagna regrette-til que son fils n’ait pas porté le maillot de l’équipe du Sénégal, sa patrie d’origine ? Certainement pas, eu égard au parcours professionnel de Bacary Sagna. Seulement, le père accuse les dirigeants de la FSF d’alors d’avoir négligé son footballeur de fils lorsqu’il évoluait à Auxerre.

«Quand mon fils était dans l’équipe réserve d’Auxerre, il voulait venir jouer pour son pays, le Sénégal. Il était encore très jeune et c’est moi même qui faisais les démarches auprès des autorités fédérales pour qu’on l’accepte. J’ai envoyé des correspondances au niveau de la Fédération sénégalaise de football, sans suite. On n’a jamais eu de réponse. Pendant ce temps, Bacary s’impatientait, le coeur meurtri de se sentir négligé. Je lui ai dit à mon fils : «Ne t’inquiète pas, travaille dur et redouble d’effort. Tu vas voir, le jour où tu vas jouer dans l’équipe A d’Auxerre en Ligue 1, ils viendront vers toi sans retenue», rappelle Bassirou Sagna dans une liaison téléphonique avec Stades.

Il poursuit : «Je connais mon fils, je savais qu’il était promis à un bel avenir. Et c’est ce qui arriva. Quand Bacary a commencé à jouer en Ligue 1, précisément dès son premier match, les dirigeants sénégalais ont appelé pour l’avoir en sélection nationale. C’était trop tard, il avait déjà donné sa parole pour l’équipe de France».

Et le père de celui qui est devenu un Gunner d’Arsenal de dire : «Bacary n’a jamais renié ses origines, au contraire, on ne l’a pas pris au sérieux quand il faisait des démarches pour venir au Sénégal.
Cela, aucun dirigeant ne peut le nier et je tiens à rétablir la vérité. Qu’on ne dise pas que mon fils est un antipatriote».

Bacary Sagna (31 ans le 14 février prochain) qui, avec l’équipe de France, prépare le Mondial-2014 au Brésil, compte 38 sélections depuis 2007 avec les Bleus. Confortant les propos de son père sur son désir, à l’époque, d’arborer le maillot floqué à la tête de lion, le défenseur latéral droit aux tresses déclare : «Oui. Je voulais intégrer l’équipe des moins de 17 ans du Sénégal mais les choses ont alors été retardées. Ensuite, j’ai été lancé en Ligue 1. Et, le même jour, le 17 novembre 2004 précisément, j’avais le choix entre une première sélection avec les Espoirs français ou avec l’équipe A du Sénégal. J’en ai discuté avec ma famille et avec Guy Roux (alors son entraîneur à Auxerre, ndlr). Et l’équipe de France a primé».

C’est Guy Roux qui avait pris les choses en main. Avec René Girard, entraîneur des Espoirs français, ils appelaient régulièrement Bassirou Sagna, le père du joueur, pour lui assurer que son fils finirait en équipe de France A. Guy Roux dira : «Je suis pour le respect des racines et des ancêtres, mais Bakary est né à Sens et n’est allé que quelques fois au Sénégal pour saluer des grands parents.

On lui a expliqué que son intérêt était de rejoindre les Espoirs (français). Et c’est ce qu’il a fait». Bacary Sagna a porté le maillot de l’équipe de France Espoirs 12 fois entre 2004 et 2006.

 

Stades