PARTAGER

Alors que Demba Ba a promis à Samuel Eto’o une élimination précoce du Cameroun au Mondial 2014, l’attaquant camerounais lui a répondu à sa manière, avec un triplé face à Manchester United (3-1), ce dimanche en Premier League. Retour sur ce chambrage entre attaquants.

Depuis qu’elle a disputé la finale de la CAN 2008 au Ghana, l’équipe nationale du Cameroun enchaîne les contre-performances. Lamentables pendant la phase finale du Mondial 2010 en Afrique du Sud, absents aux phases finales des CAN 2012 et 2013, les Lions Indomptables sont tellement devenus la risée de presque tous, que Demba Ba, l’attaquant de Chelsea, s’est permis d’égratigner son coéquipier Samuel Eto’o fils en lui prédisant une autre élimination prématurée du Mondial 2014 au Brésil. Les deux joueurs se sont retrouvés ce dimanche matin sur le plateau de Téléfoot, le magazine dominical diffusé par TF1.

« Vous allez vite rentrer », a lancé en substance l’international sénégalais au capitaine de l’équipe nationale du Cameroun. « On va voir, on nous a déjà tués, on va voir », a répliqué le meilleur buteur des Lions indomptables de tous les temps. Et on a vu : auteur d’un triplé ce dimanche face à Manchester United (3-1), Samuel Eto’o a profité de son premier but pour aller à son tour chambrer Demba Ba sur le banc des Blues. Premier joueur de Chelsea à réussir un hat-trick face aux Red Devils depuis soixante ans, le Camerounais a su réagir en grand champion. La suite achèvera-t-elle de claquer le bec à l’ancien d’Hoffenheim ?

Les éliminatoires des Coupes du monde 2010 et 2014 se sont déroulés de manière identique pour la sélection camerounaise : une entame inquiétante et une fin excellente. Cependant, dans la tanière des Lions, l’on affirme qu’on se prépare afin que le périple à la phase finale au Brésil ne soit pas identique à celui vécu au pays de Nelson Mandela il y a trois ans. « Nous vous promettons de vous faire vibrer durant cette Coupe du monde Brésil 2014 », a promis Rigobert Song Bahanag, l’actuel team manager et ex-capitaine emblématique des Lions Indomptables.

« Maintenant que nous sommes qualifiés, vous savez ce qu’il faut faire pour que le voyage du Brésil se passe bien. C’est dès demain qu’il faut commencer la préparation. Et si on commence le boulot à temps, on pourrait à défaut de gagner la Coupe du monde, faire mieux que le Ghana il y a trois ans en Afrique du Sud (le Ghana avait manqué de peu de se qualifier pour les demi-finales, ndlr) », avait lui affirmé Samuel Eto’o fils le 17 novembre dernier à Yaoundé, peu de temps après la qualification pour le rendez-vous brésilien au détriment de la Tunisie.

Pour une des rares fois, l’équipe nationale fanion du Cameroun va s’évaluer devant des sparring-partners dignes de ce nom avant le voyage au pays de Pelé. Sur les quatre matches amicaux annoncés, l’on est déjà certains des rencontres contre le Portugal le 5 mars et contre l’Allemagne le 1er juin 2014. Et en terre brésilienne, le capitaine Samuel Eto’o fils et ses coéquipiers vont jouer le premier tour à partir du 13 juin, respectivement contre le Mexique, la Croatie et le Brésil. A l’issue de cette étape inaugurale, on saura si Demba Ba n’a pas joué les  oiseaux de mauvais augure.

 

footafrica365