PARTAGER
Le FC Nantes défie le Paris Saint-Germain dimanche soir au Parc-des-Princes dans le cadre de la 21ème journée de L1 (21h). Un rendez-vous que les coéquipiers de Papy Djilobodji abordent « l’esprit libéré et avec l’envie de réaliser un exploit » sur une pelouse où aucune formation n’est parvenue à déséquilibrer la formation emmenée par Thiago Silva.

Dans quel état d’esprit vous présentez-vous au Parc-des-Princes ?

Nous y allons avec l’esprit libéré et avec l’envie de réaliser un exploit, c’est clair ! Ils ont une très bonne équipe mais nous avons bien préparé ce match. Surtout, il ne faut pas que nous soyons ridicules là-bas.
Peut-on parler d’impatience, voire d’excitation avant d’aborder ce rendez-vous ?
C’est normal, tout le monde rêve de jouer contre des grands joueurs. Et de gagner ! Ce serait magnifique. Pour cela, il faudra rester concentré tout le match et beaucoup se parler. Quitte à courir quatre-vingt dix minutes sans avoir le ballon ! Il faut s’y préparer car ils ont une très belle équipe.

As-tu décelé une faille au sein de leur formation ?
Toutes les équipes ont des failles ! Il faudra bien s’appliquer et profiter de la moindre occasion pour les exploiter et marquer.

Quel regard portes-tu sur la qualification face à l’OGC Nice ?
C’est une bonne chose. J’ai vraiment apprécié. J’étais supporter à 100%. D’ailleurs, je n’avais plus de voix à la fin. J’étais vraiment très content. C’est bien pour l’équipe, pour nous tous.

Tu es très en vue dans les médias…
Oui, mais je me concentre sur le terrain. Je ne prête pas attention aux médias et aux notations des journalistes. L’important c’est le travail pour avoir toujours plus. Je suis dans cet état d’esprit. Je ne calcule pas tout ce qui peut se passer autour de moi. Je suis comme ça depuis le début. C’est avant tout le football qui m’intéresse. Je laisse les agents faire leur boulot, et moi je fais le mien sur le terrain. Il ne faut pas rester là-dessus et continuer à bosser pour aller encore plus loin.

A l’image du groupe, tu sembles prendre beaucoup de plaisir, en match comme lors des entraînements…
Oui, c’est génial. Il faut que ça continue jusqu’au terme de la saison. La vie est belle, pourquoi la rendre compliquée ? Il faut profiter de chaque jour, surtout à l’entraînement. C’est notre métier, notre passion.

Tu as également porté le brassard de capitaine cette saison. Une belle marque de reconnaissance ! 
Oui, ça fait toujours plaisir ! Je suis là aussi depuis longtemps. Mais je le répète, tout cela est le fruit du travail.

Fcnantes