PARTAGER

Boucounta, la Linguère a enregistré mercredi dernier sa troisième défaite (0-2, face au Jaraaf) en quatre journées. Comment appréciez-vous cette situation ?
J’apprécie très mal cette situation parce que je ne suis pas venu à Saint-Louis pour concéder des défaites mais il faut également que l’opinion comprenne ma mission. Ma mission, ici à Saint-Louis, c’est de construire une bonne équipe avec de jeunes joueurs. Tout le monde sait que c’est en jouant qu’on apprend. L’année dernière ça a passé parce que nous avons très vite appris. Cette année ça ne passe pas encore compte tenu de ce que nous avons fait l’année dernière. Toutes les équipes nous attendent donc il faut maintenant que nos joueurs s’adaptent, qu’ils comprennent qu’ils sont attendus par les équipes et qu’ils s’imposent. Mais ça c’est un mental et c’est aussi un métier. Cependant sur le plan sportif, nos joueurs produisent du beau football.

On parle de plus en plus d’un recrutement hasardeux pour expliquer les contre-performances de la Linguère. Avez-vous le sentiment de tenir un bon groupe qui peut vous valoir des satisfactions ?
Nous tenons un bon groupe mais tout le monde sait que dans notre pays, les gens disent toujours ce qu’ils ne savent pas. Au Sénégal les gens racontent ce qu’ils veulent. Tout le monde sait qu’il y a des racontars qui sont là, qui racontent ce qu’ils veulent. Ils sont très loin du club et ce sont ceux-là qui veulent donner toutes les réponses. Cette question je n’y répondrai plus, le club n’a pas les moyens de recruter des joueurs exceptionnels, de grands joueurs qui ont duré dans le championnat. Il n’a des moyens que pour recruter de jeunes  joueurs talentueux qui n’ont aucun métier et qu’il faut former. Maintenant si les gens veulent que le club aille chercher de grands joueurs connus et aguerris  ils n’ont qu’à aller chercher des moyens et le donner au club, c’est tout !
Il y aussi le cas de votre gardien qui est très contesté et que vous avez d’ailleurs sorti en deuxième mi-temps contre le Jaraaf. Ça aussi ça pose problème?  
C’est la même chose, le gardien de but, il a été rejeté au départ par les supporters au profit d’un gardien plus nul encore.
Avez-vous le sentiment d’être dans un environnement qui vous permet de travailler correctement et de faire de bons résultats ?
Nous sommes au Sénégal, l’environnement nous le gérons. Tout le monde connaît l’environnement des clubs sénégalais. Donc l’environnement je n’en parle pas. Tout le monde sait que l’entraîneur, il est seul dans son métier. Je ne fais pas de suspicions sur eux mais tout le monde sait que l’entraîneur est toujours seul dans son travail.
Et l’avenir comment l’envisagez-vous maintenant ?
Je vais continuer à travailler dans la sérénité jusqu’à ce que la situation se décante où qu’elle s’empire ; et dans ce cas je m’en irai.
Avez-vous malgré tout l’es­poir de quitter la position de lanterne rouge que vous occupez actuellement ?
Forcément ! Et nous y travaillons.

 

Lequotidien