PARTAGER

Passés les 32e de finale de Coupe de France, on tient déjà l’une des sensations de la compétition : Yzeure, club de CFA, tombeur du pensionnaire de l’élite Lorient. Un club dans lequel évolue un certain Birane Ba, milieu de terrain qui a tout d’une promesse. Portrait.

C’est d’ores et déjà une belle histoire. Yzeure, actuel 2e de son groupe B de CFA, a éliminé le club de Ligue 1 Lorient au stade des 32e de finale de Coupe de France (1-0). En attendant de recevoir une autre écurie de l’élite au prochain tour, à savoir l’OL, le club de l’Allier peut déjà être considéré comme une révélation. Et cette révélation tient justement sa propre découverte : le milieu de terrain Birane Ba. Le jeune sénégalais, 21 ans, est en effet l’une des valeurs sûres de l’effectif. « J’ai un jeu plutôt basé sur les passes, j’aime toucher le ballon. Après, je suis un récupérateur, on me dit souvent que suis agressif, mais ça fait partie du boulot » nous a-t-il assuré pour s’introduire. Plus jeune membre du onze-type d’Yzeure, le jeune homme, sous contrat d’avenir au sein du pensionnaire de CFA, est une vieille connaissance de clubs de standing, qu’il a quitté pour « se relancer. »

Formé à Lens, passé par Wasquehal puis Caen, Ba a longtemps traîné dans l’antichambre du professionnalisme, sans pour autant entrevoir une possibilité. « À Lens, j’ai eu un contrat pro, mais j’ai été beaucoup blessé. J’ai fait un amical avec les pros, mais globalement, je n’ai pas eu de chance. Il y avait des joueurs confirmés à mon poste dans l’effectif, c’était compliqué. À Caen, j’ai fait des entraînements avec les pros, mais il y a eu des promesses non tenues. » C’est donc dans ce contexte qu’il a rejoint l’été dernier Yzeure. Pour se relancer donc, et trouver une certaine continuité. Après une bonne dizaine de matches de CFA et quatre buts, c’est peu dire que Ba a trouvé ce qu’il était venu chercher. « Ça faisait un bon moment que je n’enchaînais pas les matches, j’ai retrouvé mon niveau physique, et puis techniquement ça suit, parce que quand on a le temps de jeu, on peut faire de belles choses. »

Symbole de ce nouveau départ, une belle prestation lors du duel face à Lorient. Une prestation qui tombait à pic, alors que des observateurs stéphanois étaient venus le superviser. « Je n’étais pas au courant avant le match, j’ai su ça après, en revoyant la rencontre et en entendant ça des commentateurs. Je leur en suis reconnaissant. Le coach m’a parlé de Saint-Étienne, ils sont visiblement intéressés mais pour l’instant je n’ai pas reçu d’appel donc je ne sais pas trop. Ce que je sais, c’est qu’ils étaient bien là et qu’ils ont aimé mon match. » Pour le moment, l’intérêt ne s’est pas matérialisé en offre. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Birane Ba n’est pas pressé. « Là je suis à Yzeure. J’ai le temps, mon expérience passée fait que je ne suis pas pressé. »

Désireux de maintenir son niveau de jeu avant d’envisager de rejoindre une plus grosse écurie, le milieu de terrain veut simplement aider son club à monter en National. « Et si ça se passe bien, on verra pour l’avenir. » La tête sur les épaules, l’une de ses autres grandes qualités.

 

Footmercato