PARTAGER

Après la sortie d’El Hadj Diouf dans le journal L’Observateur d’hier mercredi, Gaston Mbengue n’a pas tardé à réagir. Le chargé du marketing et du sponsoring de la FSF a profité de la visite de l’équipe fédérale au Centre de développement technique de Toubab Dialaw pour tirer à boulets rouges sur l’ancien attaquant de Liverpool.

«La réponse que je vais donner à El Hadj Diouf pourra être vérifiée par tout le monde, même par sa famille. Il a dit que je ne connais rien au foot mais c’est moi qui assurais les regroupements de son père, Poulo, et d’autres comme Ngagne Sarr. Tout Louga peut en témoigner. Quand ils jouaient au foot, je faisais déjà partie du bureau du Ndiambour. Donc j’ai duré dans le foot. Je pense même qu’il y a des gens derrière lui qui le poussent à faire de telles déclarations. Ils sont étonnés de la percée de Gaston dans le foot et en sont jaloux. J’ai fait mes preuves partout. Je peux dire qu’El Hadji Diouf n’a rien fait pour le Sénégal. De grands footballeurs africains comme Drogba ou Eto’o ont réalisé des choses dans leurs pays contrairement à lui. C’est lui qui doit quelque chose au Sénégal et non le contraire. Quand il naissait, il n’a rien trouvé chez lui. Un «badola» (pauvre type) ne peut agir que de la sorte. Il a critiqué tous les acteurs du foot sénégalais. La dernière fois, il s’était attaqué à Me Senghor. Aujourd’hui, c’est sur moi qu’il se défoule mais il va voir de quel bois je me chauffe. D’ailleurs, je le connais très bien. Il est né devant moi. Son père était un de mes compagnons. Sa maman en sait quelque chose. J’accompagnais son père jusqu’à ce qu’il naisse. Je ne dirais pas la suite.»

«Tout le monde sait que Diouf est ruiné»

«Il a parlé du Togo. Lors de ce match, je n’étais même pas là. Quelqu’un qui a l’habitude de parler de gauche à droite et qui est entouré d’opportunistes peut facilement dire des choses qui ne reposent sur rien. Et puis, El Hadj Diouf veut tromper les gens mais cela ne marchera pas.
Tout le monde sait qu’il est complètement ruiné. Il n’a pas préparé sa retraite. Aujourd’hui, il veut même tromper son ancien club, Lens, en disant qu’il veut retourner là-bas. El Hadj Diouf a raté sa vie. C’est cela qui le révolte. Moi, je suis son père. Même mes enfants ne sont pas son égal. Quand mes enfants sont nés, j’ai investi sur eux jusqu’à ce qu’ils deviennent ce qu’ils sont aujourd’hui. Lui, c’est le foot qui lui a donné ce qu’il a. Donc, il doit être reconnaissant envers son pays au lieu d’attendre que le pays fasse quelque chose pour lui. Cela n’est pas une bonne chose.
Malheureusement, Gaston est l’homme à abattre, même au niveau du ministère des Sports. Grâce à Dieu, personne ne peut m’atteindre. Mon entrée dans la fédération a étonné plus d’un. Mais, je suis dans le football depuis 30 ans. C’est le football qui m’a conduit à la lutte. J’ai toujours investi dans le football sans avoir quelque chose en retour. Je prends à témoin tous les Sénégalais. C’est lui, El Hadj Diouf, qui n’a rien fait pour le Sénégal».

«Depuis les obsèques de Metsu, El Hadji Diouf traîne»

«Un enfant doit être discipliné. Si les gens ne connaissent pas El Hadji Diouf, moi je le connais. Je sais dans quelles conditions il est né. Je sais beaucoup de choses sur lui et je pourrais les divulguer s’il continue de se montrer indiscipliné. Au lieu de tenter de décourager la nouvelle génération qui est bien meilleure que lui, il doit prendre exemple sur quelqu’un comme Didier Drogba. Tous les grands footballeurs ont investi quelque chose dans leurs pays, contrairement à lui. La preuve, au moment des inondations, c’est Drogba, un Ivoirien, qui a sorti 5 millions pour soutenir les sinistrés alors qu’El Hadj n’a pas sorti un franc de sa poche. S’il savait d’où il vient, il ne se permettrait pas de critiquer qui que ce soit. C’est pourquoi il ne cesse de régresser. En 2002, il valait 15 millions d’euros. En 2004, il a chuté jusqu’à 4 millions d’euros à Bolton. En 2008, il a encore chuté jusqu’à ne valoir que 3,2 millions d’euros à Sunderland. En 2010, il a été cédé gratuitement prêté au Celtic par Blackburn. En 2011, Blackburn l’a offert gratuitement à Doncaster qui s’en est débarrassé au profit de Leeds. C’est ce joueur qui rêve encore de jouer en équipe nationale. Depuis la mort de Metsu, il est là à trainer. On ne laisse pas un joueur valeureux trainer. Nous avons réussi à faire de la lutte, dont il se moque, un facteur de développement. Ce qu’il n’a pas fait dans le foot. Le titre d’ambassadeur de la paix au Mali dont il se glorifie n’a aucune valeur et n’est reconnu par personne».

 

Stades