PARTAGER

En match comptant pour la 3ème journée de Ligue 1 disputé samedi au stade Demba Diop, Diambars a battu Yeggo sur la marque de 2 buts à 1. Un match gagné par les champions Diambars avec un arbitrage médiocre de Kébé & ses juges .

Complètement dépassé par l’ampleur des débats, l’arbitre Daouda Kébé et ses juges sont absolument passés à côté de leur match samedi. Pourtant, la confrontation était partie pour être un spectacle grandiose. A peine 7 minutes de jeu qu’Al Hassane Sylla mettait déjà Diambars sur orbite en crucifiant Mactar Dème d’un subtil plat du pied. Une ouverture du score logique au vu du départ canon des champions en titre qui, pour la première fois de la saison et leur première sortie à Demba Diop, prennent les devants dans une rencontre.

Au beau jeu de Diambars, son adversaire oppose cependant un jeu musclé. Et sans arguments convaincants, Yeggo ne pouvait compter que sur les limites criantes de l’arbitre pour revenir dans la partie. Comme sur cette « absence » coupable lorsque Sika Jean Diamacoune a si violemment pris le ballon des mains du portier de Diambars que ce dernier en était resté groggy. Ibrahima Wadji, profitant du silence de l’arbitre, marquait dans les buts vides (58e mn). Conspué par une partie du stade, Daouda Kébé perd complètement les pédales.

Dans la foulée, Emmanuel Gomis marque le but de la délivrance (76e mn), d’abord validé puis annulé par l’arbitre après que l’autre juge de touche a signalé une position de hors jeu imaginaire, avant d’être à nouveau accordé. Furieux, les joueurs de Yeggo boudent avant de revenir. Saliou Sall et Pape Ibrahima Dramé pètent les plombs et voient rouge. Une fin de match débridée qui n’a pas empêché au champion de lancer enfin sa saison.

Lesoleil