PARTAGER
diafra sakho

À la place de Mbaye Niang, Alain Giresse songe à Diafra Sakho en vue des perspectives de la CAN-2015. Si le néo-Montpelliérain fait dans le clair obscur, le sélectionneur national, lui, tend sa main à Diafra Sakho du football  sénégalais.

Alain Giresse est sans doute las du double discours de Mbaye Niang qui a récemment manifesté son envie de porter le maillot tricolore au détriment de celui floqué par le baobab. En perspective de la CAN-2015, le sélectionneur national veut avoir en possession toutes les armes en main afin de débuter sous de bons auspices les éliminatoires de ces joutes continentales.

À cet effet, Alain Giresse semble tourner la page de Mbaye Niang et ouvrir celle de Diafra Sakho, le prolifique attaquant de Metz. «On a l’impression que Mbaye Niang n’a rien compris. Il nous a toujours servi des discours qu’on ne maîtrise pas. Aujourd’hui, Alain (Giresse) veut laisser les choses
se faire tout seul. Il n’y aura aucun forcing pour convaincre Mbaye Niang. Notre objectif reste Diafra Sakho qui peut apporter des satisfactions à l’équipe nationale», sérine-t-on du côté de Ouest Foire.

Même si sa fonction n’est pas de gratter les ballons avec une capacité à hacher la construction adverse par son endurance, Diafra Sakho est partie pour être une alternative crédible pour épauler le front de l’attaque d’Alain Giresse.

Depuis le début de la saison, le sélectionneur a eu un regard pour le garçon, même s’il a prôné la continuité avec les attaquants dont il possède depuis le début des éliminatoires du Mondial 2014. Aujourd’hui, avec la bonne forme du Messin, les Lions peuvent bénéficier d’un renfort de taille. Si Diafra Sakho a saisi sa chance à Metz en marquant 12 buts en 19 journées, c’est pour attirer l’attention des entraîneurs.

Avec son 1m84, Diafra va peser de tout son poids. Sa présence participera certainement à booster l’attaque du Sénégal surtout que les attaquants comme Papiss Cissé et Demba Bâ ont touché le fond et ne bénéficient plus de la confiance de leurs coachs en clubs. «Je pense que pour jouer en Afrique, il nous faut un joueur comme Diafra Sakho. Non seulement, c’est un attaquant combatif, mais il a toutes les caractéristiques pour évoluer en Afrique. Aujourd’hui, le coach a parfaitement besoin de lui.

Son arrivée pourra permettre à certains joueurs de souffler un peu, mai aussi il pourra être un véritable palliatif de l’attaque quand on sait que des joueurs comme Demba Bâ et Papiss Cissé sont mal en point en club», a conclu notre interlocuteur.

Stades