PARTAGER

La Caf a dévoilé les trois finalistes pour le trophée du meilleur joueur africain de l’année. Yaya Touré, double tenant du titre, Didier Drogba et John Obi Mikel sont toujours en lice. A l’exception de la nomination de Bruno Metsu pour le titre de légende, il faut noter les absences des joueurs ou encore de l’arbitrage sénégalais.

Ils ne sont plus que 3. C’est en ce dernier jour de l’année 2013 que la Confédération africaine de football a rendu publics les noms des trois finalistes pour le titre de meilleur joueur africain. Double détenteur du trophée, Yaya Touré est au rendez-vous et sera en concurrence comme l’année dernière avec son compatriote Didier Drogba, mais aussi le Nigérian John Obi Mikel. Pour ce qui est du titre de meilleur joueur local, la Caf a retenu les Egyptiens Ahmed Fathi et Mohamed Aboutreika, ainsi que le Nigérian Sunday Mba, buteur en finale de la Can 2013. Ce qui pourrait laisser présager d’un doublé des Super Eagles sur les deux tableaux, d’autant plus que les noms des lauréats seront connus le 9 janvier prochain, au cours d’une cérémonie qui va se dérouler à Lagos, au Nigeria.

Badara Diatta sur la touche
A noter, une fois de plus, l’absence des joueurs sénégalais. Mais également, de l’arbitrage qui, pourtant, commençait à se faire une place de choix dans le cercle restreint des hommes en noir. Sur la liste des arbitres africains présélectionnés pour le Mondial 2014, Badara Diatta sera l’un des grands absents de l’année. Personnage, jusque-là très respecté sur le plan international, le sifflet sénégalais ne sera pas honoré. Alors que Badara Diatta était jusque-là, l’un des meilleurs sifflets du continent, ces dernières années. Ce qui lui a valu le privilège de diriger la finale de la Can 2012 entre la Zambie et la Côte d’Ivoire.
Les espoirs semblent s’envoler pour la prochaine Coupe du monde prévue au Brésil en 2014. Même si le natif de Ziguinchor a déjà pris part à 5 phases finales de Can (2006, 2008, 2010, 2012 et 2013). Le dernier match des barrages du Mondial 2014 entre l’Algérie et le Burkina Faso (1-0) a coupé son élan et jeté le discrédit sur ses choix. Honni au pays des Hommes intègres du Président Blaise Compaoré, d’une part, pour avoir refusé un but à Charles Kaboré, mais aussi, pour ne pas avoir donné un carton rouge à Madgid Bougherra, coupable d’une faute grossière sur le capitaine burkinabè, Badara Diatta paierait ainsi les récriminations de tout un Peuple.

Metsu dans la légende
Le Sénégal pourra se consoler de la nomination de Bruno Metsu dans la liste des entraîneurs légendaires du continent. L’ancien sélectionneur des Lions est décédé le 15 octobre dernier en France, à l’âge de 59 ans des suites d’un cancer. Inhumé à Dakar, le technicien français avait conduit l’Equipe nationale du Sénégal au Mondial 2002 vainqueur de la France en match d’ouverture avant d’être éliminée en quart de finale par la Turquie. Il sera en concurrence avec José Mehdi Faria, ancien sélectionneur du Maroc, notamment en 1986 quand le pays était devenu la première Nation africaine à passer le premier tour de la Coupe du monde. Tout comme Bruno Metsu, il est décédé il y a quelques semaines. D’origine brésilienne, Faria est mort à l’âge de 80 ans des suites d’une longue maladie.

 

Lequotidien/Afrik-foot