PARTAGER

         Alors que l’année 2013 tire à sa fin, un bilan sur la situation du football sénégalais s’impose. Quels évènements ont dominé le Sénégal, «  footballistiquement » parlant ? Entrons dans le wagon menant vers le passé et  revivons les évènements comme s’ils se passaient présentement.

 

Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) : Entre Déception et mauvaise gestion

Après un bon parcours en 2009 en Côte d’Ivoire (demi-finaliste) suivi d’une débâcle à Khartoum (Soudan) avec une élimination dès la phase de groupe, l’équipe nationale locale du Sénégal n’a su faire mieux que la précédente édition. En effet, l’équipe amenée par Demba Ramata Ndiaye, par ailleurs ex coach du Casa Sports et successeur de Joseph Koto, n’a pu accéder à la phase finale qui se déroulait en Afrique du Sud. Les Lions ont été éliminés par une équipe mauritanienne bien préparée et coachée par l’ex sélectionneur de la Guinée Conakry Patrice Neveu, déterminé à pousser sa sélection vers une première qualification. Le sélectionneur sénégalais, longtemps considéré comme l’un des meilleurs après avoir conduit le Casa Sports au titre de Champion, fustigea une mauvaise préparation (due à une ingérence totale de la Fédération Sénégalaise de Football ?).Ce qui est sûr est que l’ancien coéquipier de Feu Jules François Bocandé en sortira avec l’image ternie.

Tournoi de l’UEMOA : Le Sénégal se fait arracher son titre

Grande surprise de ce tournoi, ce ne sera pas Demba Ramata Ndiaye qui amènera l’équipe devant représenter le Sénégal  à ce tournoi, mais un certain… Joseph Koto, quelques mois après avoir été déchu de son poste de sélectionneur de l’équipe nationale A, et qui sera assisté par Malick Daff. Ils sélectionneront les jeunes de l’équipe nationale des moins de 20 ans, médaillés de bronze aux jeux de la Francophonie tenus à Nice en Septembre. Après avoir vu leur résultat nul 1-1 contre le Niger invalidé, le Sénégal fera appel compte tenu de la décision du Comité d’organisation de la compétition et obtiendra gain de cause et même plus car une victoire de 2-0 leur sera adjugée suite à la convocation, pour ce match, de quatre joueurs nigériens qui étaient suspendus. Malheureusement, l’équipe de Joseph Koto sera éliminée après son match nul 1-1 contre la Guinée Bissau. Le Sénégal, tenant du titre, ne pourra pas la défendre en Finale et va être succédé par le Burkina-Faso, vainqueur du Bénin.

Jeux de la Francophonie : Parcours presque sans faute

Les lionceaux de la Téranga ont réalisé un tournoi sans défaite excepté le match de leur élimination. Les poulains d’Aliou Cissé ont éliminé les éléphanteaux de la Côte d’Ivoire en quart de finale après une série de tirs au but qui s’est achevé sur le score de 11 buts à 10. Le Sénégal se fera  ensuite battre par le Congo après la séance de tirs au but lors de ce tournoi qui s’est déroulé à Nice, en France.

Ligue Pro : Le pari de l’organisation gagné malgré des conflits

Malgré les difficultés rencontrées au cours de cette année 2013 avec le boycott des compétitions par les arbitres suite à la suspension de Badara Mamaya Sène, président de la Commission Nationale des arbitres (CNA) et d’Amadou François Gueye dit Francky, vice-président du CNA, la Ligue Professionnelle a réussi à respecter le calendrier. Cette réussite n’est sans doute pas étrangère au bon travail du président de la LSFP, Saer  Seck (Remplaçant de Louis Lamotte, premier président de ladite structure depuis son avènement en 2009, démissionnaire suite aux incidents de la rencontre Sénégal-Côte d’Ivoire) et ses collaborateurs.  Diambars a été sacré championne de la Ligue1 tandis que la Ligue2 où les équipes ont été séparées en deux poules de huit équipes, a vu Suneor remporter le titre après les play-offs. La Ligue1 qui est passé à une poule unique avec  14 équipes a eu comme meilleurs buteurs El Hadji Fine Bop de l’Olympique de Ngor et Mouhamadou Dramé du Dakar Université Club comptant tous les deux 12 réalisations. Même si la saison a été bien réussie sur le plan organisationnel, l’Etat qui devait accompagner la Ligue, comme cela se fait dans bon nombre de pays, n’y a pas été pour grand-chose ; ce que déplore la majorité des présidents de club.

Coupes Nationales : Du beau spectacle qui donne espoir pour la suite

Cette année, un bilan très satisfaisant peut être tiré des coupes autant sur le spectacle offert par les joueurs que celui offert par le public. Lors de la finale de la Coupe de la Ligue remporté aux tirs au  but par le Casa Sports face à l’US Gorée, un stade quasiment plein a été constaté et la présence de beaucoup d’autorités sénégalaises tel que le premier ministre de cette époque, Abdoul Mbaye. Et que dire de la finale de la coupe du Sénégal remporté par le Jaraaf de Dakar (qui en est son 15ème) face à ce même Casa Sports, vainqueur de la Coupe de la Ligue. En tout cas, le jeu produit par ces formations a assouvit les amateurs de foot et promet de belles choses pour la suite.

Equipe Nationale A : Entre Regrets et Espoir

Dès le début de l’année, un changement a été noté. C’est la venue d’Alain Giresse à la tête de la sélection sénégalaise en remplacement  à Joseph Koto, le 08 Janvier. Tout juste débarqué, le Français aura comme tâche de mener le Sénégal à une deuxième participation au Mondial. Il réussit à sortir les Lions du groupe J, en étant premier, avant de se heurter à une sélection ivoirienne constitué de nombreux joueurs d’expériences. Les Lions de la Téranga, défaits à l’extérieur sur le score de 3 buts à 1, ne réussiront pas à battre la Côte d’Ivoire malgré un très bon match riche en enseignements. Ce match joué au Maroc, est sans nul doute le match référence sur lequel Alain Giresse devra se baser afin de mettre en place un onze-type solide, lui qui se cherche toujours et se préparer à son véritable objectif : la Can 2015.

Les lions de l’extérieur : Tops, flops et révélations

Du côté des joueurs nombreux sont ceux qui ont fait une bonne saison, mais à côté il y a ceux qui ont été de véritables déceptions. En début d’année, Demba Ba signe à Chelsea sous les ordres du coach Rafael Benitez. Après son excellent début de saison avec Newcastle,  on attendait de lui qu’il confirme. Mais le néo-Blues dont le retour à Londres était considéré comme la dernière étape de la longue marche vers les plus hautes sphères du football mondial n’a pas su répondre aux attentes et s’est vu relégué sur le banc de touche à l’arrivée de l’ex coach du Real Madrid José Mourinho. Son compatriote Papiss Demba Cissé, n’a pu faire mieux et s’est révélé comme l’une des grandes déceptions de l’année, pourtant buteur en sélection nationale, cependant avec des matchs assez moyens. Le Djatoo devient ainsi le troisième dans la hiérarchie des attaquants de Newcastle, derrière Loic Remy et Shola Ameobi. Le sociétaire de West Hamm, Mohamed Diamé est entre le bon et le mauvais. En très grandes difficultés ces derniers mois, il a perdu sa place de titulaire et son brassard de capitaine au dernier match du Sénégal contre la côte d’Ivoire.Heureusement, d’autres internationaux sénégalais ont réussi à faire une bonne saison. C’est le cas de Sadio Mané. Le jeune meneur de jeu sénégalais s’est révélé comme une pièce indispensable tant en club qu’en sélection. Ses bonnes performances lui valent de dominer, en ce moment, la première édition du Meilleur Joueur Galsenfoot. C’est le cas aussi de Moussa Sow qui est le joueur le plus constant. D’autres ont aussi faits de belles prestations cette année à l’image des Lillois Pape Ndiaye Souaré et Idrissa Gana Gueye, du défenseur central de Fribourg Fallou Diagne, de l’attaquant de Lokomotiv Moscou Dame Ndoye, Pape Kouly Diop, de Mbaye Leye…Bref ! J’en passe. Stéphane Badji et Pape Mison Djilabodji sont eux les grandes révélations de cette année. Le dernier cité enfile quant à lui les bonnes performances en club, ce qui lui vaut d’être suivi par de grands clubs européens.

Assemblée Générale de la FSF : le Président reconduit

Me Augustin Senghor, a été réélu pour un second mandat avec la majorité des voix. Il pourra donc continuer le travail qu’il a commencé à la tête de la Fédération Sénégalaise de Football. Lors de cette assemblée générale, un nouveau comité exécutif a été constaté. Il est constitué de Salif Mbengue dit Gaston (Président du Ndiambour de Louga, Ligue2), Ousmane Dieng (foot amateur), Samba Top (Ligue2), Mohamed Djibril Wade et Ahmadou Dia (Ligues régionales) et Amadou François Gueye (arbitres).

Mort de deux grands hommes du football Sénégalais

Nous ne pouvons pas parler de l’année 2013 sans parler de Bruno Metsu, l’homme qui a conduit le Sénégal en Quarts de Finale de la Coupe du Monde de 2002 pour sa première participation, celui considéré comme le meilleur entraîneur sénégalais de tous les temps, le « sorcier blanc », ce digne fils du Sénégal. Nous ne pouvons aussi ne pas évoquer le nom d’Omar Seck, l’homme de la Jeanne d’Arc de Dakar, l’homme du Sénégal. Lui qui a été président de la JA, de la FSF et membre de la commission des associations de la FIFA de 1999 à 2000.

Que la Terre leur soit légère !

Bonne et Heureuse année 2014 !