PARTAGER
sadio mané

Dans quelques jours, le clap de fin va résonner. L’année 2013 cédera alors la place à 2014 et laissera derrière elle des souvenirs riches en couleurs et en émotion pour le football sénégalais, l’heure du bilan avec les « Lions » qui ont sublimé cette année.

Absents de la Coupe d’Afrique des nations 2013 par la faute des Ivoiriens, les protégés d’Alain Giresse ont encore été privés du rendez-vous brésilien par les mêmes « Eléphants » après deux manches complètement folles, loin de l’antre mythique des « Lions », le stade Léopold Sédar Senghor, suspendu à cause du culot… des Ivoiriens. Cette énième élimination de l’équipe nationale du Sénégal de la course à une compétition internationale n’a, en fait, été que le symbole de la décadence des « Lions » sur la scène européenne même si certains sont parvenus à maintenir le flambeau. Mais, aussi bien dans la Tanière qu’en club, leur nombre est trop minime devant le lot de déceptions qu’aura engendrées cette année qui s’apprête à baisser ses rideaux. Parmi les joueurs qui ont marqué l’année, on retiendra forcément Papi Mison Djilobodji. Très bon en équipe nationale avec des débuts fracassants face à la Côte d’Ivoire, le défenseur du Fc Nantes a été excellent dans son club où il règne comme l’une des pièces indispensables de l’équipe. L’ancien défenseur de l’As Saloum est donc bien parti pour sauver la face des Sénégalais d’Europe, aux côtés de Sadio Mané, Dame Ndoye et Moussa Sow qui ont été les internationaux sénégalais les plus en vue durant l’année 2013.

MOUSSA SOW, Fenerbahçe (Turquie)
Son départ en Turquie ne semble pas avoir changé grand-chose à sa personnalité. Loin des projecteurs des médias, Moussa-Sow_w647Moussa Sow s’éclate en Super Lig où il est considéré comme l’un des attaquants les plus redoutables. Sa consécration pour la deuxième fois au Ballon d’Or sénégalais il y a une semaine n’est en fait que la récompense de la grosse saison réalisée par l’ancien Lillois qui a terminé l’année sur la plus haute marche du podium de la Super Lig.  Vice-champion de Turquie, demi-finaliste de l’Europa League, Fenerbahçe doit beaucoup à l’ancien meilleur buteur du championnat de France, auteur de 8 buts en 14 matches depuis le début de la saison. Il a fait mieux que la star ivoirienne Didier Drogba qui n’a marqué que 7 buts en 15 apparitions, une note plus que révélatrice pour l’international sénégalais qui compte bien vivre une année 2014 encore plus sublime avec (enfin) un premier sacre en championnat après deux années successives sur la deuxième marche du podium.

SADIO MANE, Red Bull Salzburg (Norvège) 
Que ce soit en équipe nationale ou en club, Sadio Mané a été l’un des hommes qui ont le plus marqué la saison dernière. Sans forcément être le joueur le plus attendu, le maître à jouer de la Tanière a réussi à se dégager du lot par sa constance en club et aussi ses prestations de haute facture, bien que des fois décevantes, sous le maillot national. Transféré en 2012 du Fc Metz au Red Bull Salzburg, Sadio Mané a régalé les fans de la Tanière et ceux du club autrichien, qu’il a qualifié en 16ème de finale de la League Europa, confirmant son statut de grand espoir du football sénégalais. Vice-champion d’Autriche en 2013, le meneur de jeu des « Lions », 8ème au classement des buteurs avec 8 réalisations en 19 matches de championnat, est bien parti pour remporter son premier titre de champion. Avec un match en moins, son équipe compte déjà 11 points d’avance sur son dauphin. Même s’il reste 16 matches à disputer, il peut toujours garder l’espoir grand.

DAME NDOYE, Lokomotiv Moscou (Russie)
En Russie, Dame Ndoye n’en finit plus de faire parler de lui. L’attaquant sénégalais aura été l’un des buteurs africains les plus en vue en 2013. Deuxième du championnat russe avec son club du Lokomotiv de Moscou, à égalité de points (40) avec le Zenit Saint Petersburg, l’ancien joueur de la Ja reste l’un des internationaux sénégalais à avoir marqué de leur empreinte cette nouvelle saison, lui qui a bouclé la première partie de sa saison avec 10 réalisations en 19 matches, autant que la totalité de la saison dernière. Tout est désormais permis pour l’attaquant sénégalais qui a profité des éliminatoires au Mondial pour gagner en galons en équipe nationale et de ses moments de grâce pour consolider son statut dans le championnat russe.

Lesoleil