PARTAGER

Les Lions du Sénégal ont connu des diverses fortunes dans les différents championnats européens. Si certains comme Sadio Mané ou Papy Djilobodji ont marqué leur territoire, par contre d’autres à l’image de Papiss Cissé sont en perte de vitesse.

ILS SONT AU TOP

Sadio Mané, la pépite
Très en vue à Salzburg, Sadio Mané incarne le renouveau du Red Bull avec 14 buts. Ses prestations fastes avec son club autrichien ne laissent personne indifférent. Si Red Bull est 1er du championnat, c’est parce que sa pépite sénégalaise l’a porté. Même si Sadio Mané connaît des sorties de route, cela ne l’empêche pas de tracer sa route et de lorgner plus haut afin d’atteindre son objectif qui reste d’abord le titre de Champion d’Autriche.

Moussa Sow, le symbole
C’est la même envie qui anime Moussa Sow qui lui aussi est parmi les meilleurs Sénégalais d’Europe. Avec 9 buts en 19 matchs, Sow poursuit son show pour éviter un nouveau faux pas en laissant s’échapper Galatasaray, le grand rival stambouliote, comme l’année dernière. Avant le sprint final, Moussa Sow doit non seulement rester en verve, mais aussi être décisif afin de battre son record-buts en Super League turque.

Dame Ndoye, la… Lokomotiv

Autre Lion à s’être bien distingué, Dame Ndoye est pour Lokomotiv Moscou comme une… locomotive dans le championnat russe. Dame est devenu un joueur cadre de son équipe avec laquelle il a inscrit 10 fois en 17 matchs. Ce n’est pas pour rien qu’il est le seul Sénégalais nommé pour le Ballon d’Or africain 2013.

Idrissa Gana Guèye, la constance

Chez les joueurs à vocation défensive, Gana Guèye a non seulement battu le record des Sénégalais les plus utilisés de la Ligue 1 française (18 matchs, 1 but), mais il a prouvé qu’il a gagné aussi en galons. Son premier but historique en championnat en est une parfaite illustration. Gana est également l’un des joueurs qui ont réussi le plus de tacles défensifs de la Ligue 1.

Pape Ndiaye Souaré, le grand retour

Son coéquipier en club, Pape Ndiaye Souaré, n’a pas regretté son retour à la case départ après une pige d’un an sans option d’achat à Reims. L’Equipe n’a pas hésité à l’élire comme meilleur latéral gauche de la phase aller de la L1. Auteur de 3 buts en 18 matchs, Souaré reste un pion essentiel pour René Girard, son entraîneur de Lille.

Kara Mbodji, défenseur à 18 carats

Leur compère avec qui ils ont fait les beaux jours de l’institut Diambars, est lui aussi en train de tirer son épingle du jeu dans le championnat belge. Avec Genk, Kara Mbodji a effectué 18 sorties. S’il ne s’est pas montré aussi lourd à l’image du championnat dans lequel il évolue, l’ancien sociétaire de Tromso (D1 Norvège) reste tout de même colossal.

Bayal Sall, le retour en force

Si en un moment, les dirigeants de Saint-Etienne lui ont montré la porte de sortie, Bayal Sall se reverdit depuis quelque temps chez les Verts. En 14 apparitions, le sénégalais comme un véritable taulier a ravagé tout sur son passage. Sa renaissance qui a surpris plus d’un a fini d’étaler au goût du jour les capacités mentales du Goréen.

Diawara, de beaux restes

Loin d’un joueur finissant, Souleymane Diawara tient la barque à Marseille. Depuis le début de la saison, Diawara est dans une dynamique très positive avec l’Olympique de Marseille. Il a 14 fois mis à profit son profil axial qui a été d’un grand apport à la défense olympienne.

ILS SE SONT RÉVÉLÉS

Djilobodji, au révélateur

Parmi les révélations, Papy Mison Djilobodji s’est montré comme un défenseur haut de gamme chez les Canaris nantais. En 18 sorties, le Saloum-Saloum a mis des points sur ses points forts tel un bucheron pour mettre de l’ordre dans une défense en quête de stabilité. Son apport offensif qui lui a permis de s’illustrer à trois reprises est considérable. Cela est un motif suffisant pour que les recruteurs des grosses cylindrées comme Chelsea et Marseille soient à l’affût.

Diafra, un buteur est né

Puissant et opportuniste devant les buts adverses, Diafra Sakho prouve qu’il a des épaules assez larges pour porter les grenats en ligue 1 qu’ils ont quittée depuis deux ans. Avec ses 12 buts en 18 matchs, Diafra Sakho veut monter en puissance et attirer l’attention des recruteurs sur son efficacité accrue.

Alfred, fort comme un Turc

Après seulement 16 journées, Alfred Ndiaye a montré qu’il est un joueur moderne. Défensivement serein, l’ancien sociétaire de Sunderland s’est montré plus actif avec sa fougue de jeunesse.

ILS ONT DÉÇU

Papiss en perte de vitesse…

Des flops les Lions du Sénégal les ont connus aussi. En Angleterre, Papiss Cissé est en grosse perte de vitesse dans son club. L’attaquant de Newcastle, pourtant très prolifique à son arrivée, a, depuis, largement baissé le pied. D’ailleurs, il a perdu son statut de titulaire au profit de Loïc Rémy qui explose les statistiques. En 13 apparitions Papiss n’a joué que 659 minutes sur 1170 possibles sans marquer le moindre but en Championnat.

…Diouf également

S’il s’est plus lâché dans la presse, El Hadji Diouf a été moins fringant sur les différentes pelouses d’Angleterre. En quatre apparitions pour zéro but, Diouf a plus partagé sa saison entre deux avions pour parcourir la distance Londres-Dakar. Même s’il s’efforce à roucouler avec son club, Leeds United, le Sénégalais est plus proche du crépuscule de sa carrière à officiellement 32 ans.

Diagne Faye sur la touche…

3. C’est le nombre de matchs qu’Abdoulaye Diagne Faye a livré avec Hull City depuis le début de la Premier League anglaise. A 35 ans, le Rufisquois n’a jamais véritablement été indiscutable cette saison où, il a plus été fréquent sur le banc de touche que sur les pelouses.

…Mangane aussi

Pour Kader Mangane, les chiffres sont là. Implacables. Avant de s’exiler en Arabie Saoudite plus précisément à Al Hilal de Ryad, le Thiessois n’a joué que deux bouts de matchs avec Sunderland. Comme un globe-trotter, l’ancien Rennais a repris son bâton de pèlerin pour sillonner le golfe persique en quête de temps de perdu.

©Stades