PARTAGER
Sow
Ils sont sept à faire le bonheur de leurs clubs respectifs, tous titulaires à part entière dans le championnat turc. Qui plus est, on a affaire à des buteurs réguliers qui cartonnent et détonnent en Super Lïg. Moussa Sow marque, mais il en inspire beaucoup d’autres.

Moussa Sow – Joueur sénégalais le plus populaire de la Super Lïg turque, le prestige de Fenerbahce confère une belle visibilité à Moussa Sow. Le reste c’est le talent du bonhomme. Avec 7 buts en 12 matches disputés en championnat, il tient en respect ses concurrents en attaque au niveau du club. Dirk Kuyt (6 buts), Emmanuel Emmenike (5 buts) et Achille Webo (6 buts), s’allignent tous derrière lui. Le rang est certes serré, mais Moussa Sow reste d’une connaissance sans faille. Pour sa troisième saison en Turquie, il est parti pour jouer à fond le titre de meilleur buteur, pointant à une longueur de l’actuel premier au classement des tops scoreurs. Moussa Sow est d’autant mieux parti que Fenerbahce est leader du championnat avec 35 points pour 11 victoires, 2 nuls et 1 défaite.

Lamine Diarra – Il n’a rien perdu de son flair qui l’a fait sacrer meilleur artificier du championnat serbe, avec le Partizan Belgrade. La première consécration est tombée en 2008 (19 buts) et la deuxième l’année suivante (21 buts). Avec ces deux cartes de crédit dans la poche, il est arrivé en Turquie en 2012 pour rejoindre Antalyaspor. Onze buts en 23 matches fleurissent sa première saison et sa deuxième qu’il mène actuellement est déjà riche de 7 buts en 14 matches joués. Antalyaspor est 11e (18 points) avec 4 victoires pour autant de revers et 6 nuls.

Baye Oumar Niasse vient de découvrir le championnat turc , mais n’a pas attendu longtemps pour être le buteur attitré de son équipe. L’ancien attaquant de l’US Ouakam a déjà rapporté 6 buts à son équipe, Akhisar, en 14 matches. Porté par cette vague, il peut  oublier son passage raté en Norvège où il a vécu six mois difficiles avec Brann, ne disputant que 26 minutes avec cette équipe. La Turquie sonne alors comme un pays de rédemption. Akhisar est 9e (19 points) pour 5 victoires, 4 nuls et 5 défaites.

Ibrahima Sonko – Coéquipier de Baye Oumar Niasse à Akhisar, il est venu d’Angleterre avec son talent et son expérience pour apporter un plus derrière. L’ancien joueur de Reading, de Portsmouth et d’Ipswich s’impose ainsi comme une tour de contrôle depuis son arrivée, il y a deux ans. Depuis le début de la saison, « Superman » a enchaîné toutes les 14 journées avec des matches pleins, à part la 12e journée où il est sorti à la 83e minute.

Kader Mangane, après un prêt mal vécu à Sunderland la saison dernière, tente de retrouver des couleurs en Turquie avec Kayseri Erciyesspor. Mais l’ancien capitaine de Rennes semble toujours glisser sur la mauvaise pente. Aligné de la 1ère à la 9e journée, il semble avoir grillé ses chances. Dans une équipe reléguable (16e, 13 points), son entraîneur ne lui a plus refait confiance lors des cinq dernières journées. Insa Sylla qui évolue dans ce club, n’a encore aucun match cette saison, lui non plus, mais à 20 ans il a le temps de voir venir.

Alfred Ndiaye, prêté par Sunderland à Eskisehirspor, fait actuellement le bonheur de ce club dont il est l’un des éléments incontournable. Il est à 13 matches tous disputés comme titulaire, en plus d’avoir marqué 2 buts (8e et 9e journées). Eskisehirspor est 7e (20 points).

Diomansy Kamara, splendide la saison dernière avec Eskisehirspor (13 buts), semble à cours de munitions cette année. Depuis son deuxième but, son total n’a plus évolué.

 

 Waasports