PARTAGER

A trois semaines de l’ouverture officielle du mercato hivernal, certains «Lions» sont déjà dans la ligne de mire de certains clubs. En jetant un coup d’œil sur leur valeur marchande, on se rend compte que ce n’est pas un problème d’argent qui les empêcherait d’être transféré. Car, en dehors de Demba Bâ, le «Lion» ne se vend pas cher.

Sur un site anglais spécialisé dans le transfert de joueurs, on trouve une liste des «Lions» avec leur valeur marchande. Au top figurent Demba Bâ, Papis Cissé et Moussa Sow. Tous trois tournent autour des 10 milliards de francs en termes de valeur. Pour les autres «Lions», il faut descendre autour de 5 milliards.Waa Sports a fouillé le site en question et on en sait un peu plus sur la valeur marchande des «Lions» qui sont annoncés sur le départ. L’étude porte sur tous les joueurs professionnels ayant au moins une sélection au niveau de leur équipe nationale.

DEMBA BA, PAPISS CISSE ET MOUSSA SOW

10 milliards, sinon rien

Devant un Gareth Bale qui a été transféré l’été dernier à 100 milliards de francs, voire un Messi, un Cristiano Ronaldo ou un Ibrahimovic qui boxent dans cette même catégorie, les 10 milliards que pèsent Demba Bâ, Papiss Cissé et Moussa Sow semblent dérisoires. Mais cela représente bien quelque chose de fort symbolique pour le football sénégalais. Car ces trois joueurs sont les seuls capables aujourd’hui d’égaler ou de battre le record de transfert établi par El Hadji Diouf en 2002, lors de son passage de Lens à Liverpool pour 10 milliards de francs. A noter cependant qu’entre la valeur marchande et le prix payé par les clubs pour le transfert d’un joueur, il y a toujours une marge de 2 à 3 milliards à la baisse.

Demba Bâ pourrait quitter Stamford Bridge cet hiver. Les dernières nouvelles émanant de la presse anglaise confortent l’idée d’un départ en janvier prochain. Mais si Chelsea est prêt à se débarrasser de lui, il n’en est pas pour autant un joueur à bas prix. Et pour les 10 milliards qu’il faut casquer pour l’évoir en janvier prochain, certains clubs comme Monaco, As Rome, Besiktas ou West Ham se sont déjà manifestés.

Moussa Sow reste «cher». Mais pour 9 milliards, les Liverpool, Tottenham, Sunderland et Southampton qui se signalent ont de quoi le décrocher. Sous contrat avec Fenerbahcé jusqu’en 2016, Moussa Sow pourrait donc ne pas aller au bout de son contrat. Son envie d’intégrer la Premier League reste un bel appât pour les clubs d’Outre-Manche.

Papiss Cissé, malgré ses difficultés à Newcastle, peut encore rapporter gros. Selon le site spécialisé sur les transferts qu’on a pu consulter, l’attaquant d’Alan Pardew pourrait couter 9,5 milliards lors de son prochain transfert. Pour l’instant, aucun club ne s’est ouvertement manifesté pour le recruter, en dehors de Queens Park Rangers qui évolue en Championship. Il s’agirait alors de le prendre sous forme de prêt en janvier.

MOUHAMED DIAME, DAME NDOYE ET KOUYATE

La deuxième vague qui patauge sur 5 milliards

Dans la grille des valeurs sur le marché des transferts, Mouhamed Diamé, Dame Ndoye et Cheikhou Kouyaté émargent «secteur 5». Dans le site anglais spécialisé sur les transferts, qu’on a consulté, leur prix de cession devrait culminer à 5 milliards s’ils se décidaient de partir en janvier.

Mouhamed Diamé a repris du poil de la bête à West Ham lors de ces deux dernières journées, après un passage dans une zone de turbulence qui lui ont valu des passages répétés sur le banc. Les deux titularisations qu’il vient d’enchaîner, pour un but, le remettent sur une bonne piste. S’il maintient le pied sur l’accélérateur dans les six prochaines journées de Premier League, cela pourrait mettre la puce à l’oreille de certains clubs. Et le 1er janvier prochain, Liverpool et Everton pourraient peut-être revenir à la charge. Deux formations qui l’avaient désiré lors du dernier mercato et peuvent s’offrir un renfort de plus pour juste 5 milliards.

Dame Ndoye ne cache plus son envie de quitter le froid de la Russie pour la Premier League. Sauf que jusqu’ici seul Norwich a fait preuve d’un intérêt manifeste à son endroit. C’était lors du dernier. Et à 5 milliards pour le transfert d’un joueur sous contrat avec Locomotiv Moscou jusqu’en juin  2015, il n’est pas certains que ce club anglais puissent battre la bonne mesure.

Cheikhou Kouyaté est régulièrement pisté par des clubs anglais comme Newcastle, West Ham et Arsenal. Le transfert aurait pu se faire lors du dernier mercato, si ses dirigeants n’avaient pas mis la barre assez haute, exigeant quelque 7 milliards pour le lâcher. Les British avaient alors reculé. En plus, le dossier de Kouyaté était rendu difficile par le fait qu’il ne bénéficiait pas alors d’un passeport européen pouvant faciliter son recrutement. Ce sésame désormais en poche, il ne devrait pas pour autant coûter plus de 5 milliards de francs.

Lamine Sané, lorgne du côté de la Premier League avec une cotation financière des plus modestes. Dans l’échelle des valeurs il est en effet aligné à 3,6 milliards. En juillet dernier, une offre de 2 milliards était venue de West Ham, mais ses dirigeants bordelais l’avaient estimée dérisoire. Si les «Hammers» font un petit effort financier, ils pourraient bien finaliser le dossier. Sous contrat avec Bordeaux jusqu’à juin 2015, Sané a connu quelques passages ces dernières semaines qui pourraient pousser son club à tenir un peu moins à lui.

SADIO MANE ET DJILOBODJI

Grands espoirs, petits prix

S’il y a une valeur marchande qui fait tiquer dans la grille établie par le site anglais, c’est bien celle de Sadio Mané. Ce dernier ne vaudrait ainsi que 2,2 milliards sur le marché des transferts. Un prix qui ne renvoie pas au talent du meneur de jeu de Salzburg, mais qui pourrait s’expliquer par le fait que le bonhomme manque encore de grande expérience dans le haut niveau européen. Mais son club autrichien qui mesure bien son rendement ne libérerait sans doute pas pour moins de 5 milliards. Surtout que l’ancien Messin commence à gagner en notoriété avec ses sorties en équipe nationale. Son contrat avec Salzburg prend fin en juin 2016.

Papy Djilobodji a vu sa valeur marchande multipliée par dix pour le prochain mercato. Pisté par Marseille et récemment Chelsea, ses dirigeants demandent désormais 13 milliards pour sa libération, là où les spécialistes le cotent juste à 1,3 milliards. Il est lié à Nantes jusqu’en juin 2016.

 

Waasport