PARTAGER

L’international sénégalais a un contentieux avec les membres de la Fédération sénégalaise de football qu’il urge d’aplanir. C’est pourquoi, il faut comprendre sa réaction et son hostilité à l’endroit des Lions du football. «N’oubliez pas qu’il a été sanctionné par cette fédération… Cela marque un joueur» a précisé Vava. Poursuivant, M. Daouda Faye soutient que même si le joueur a été suspendu en équipe nationale, au niveau de son club, les dirigeants s’en méfient. «Cette suspension lui a porté préjudice. Les clubs n’étaient pas chauds à l’enrôler et le faire jouer. Mais, c’est une décision souveraine de la FSF et j’avais dit ce que j’avais à dire en son temps», a-t-il souligné. Selon lui, El Hadj Diouf a été deux fois ballon d’or africain. Il a rendu d’énormes services au football sénégalais. Il doit comme Amara Traoré, Jules Bocandé, Boubacar Sarr Locotte, intégrer le staff de l’équipe nationale. «On ne peut pas le renier et dire qu’on ne veut plus le voir dans le foot. Cela ne serait pas juste», a révélé El Hadj Daouda Faye. Invité à parler du comportement du joueur qui est loin d’être exemplaire. Lequel pourrait se refléter au sein de la sélection nationale, l’ancien vice-président du Sénat constate que même quand il était au sommet de son art, El Hadji Diouf avait un comportement pire et on lui caressait les poils dans le bon sens. «C’est la nature de l’homme. Il y a des joueurs qui sont ainsi et même en France avec Eric Cantona, c’était pareil» a-t-il fait remarquer.