PARTAGER

Jadis remplaçant, Souleymane Diawara a profité de la blessure de Lucas Mendes pour marquer des points dans la concurrence avec le Brésilien. Car celui-ci n’a pas effectué un retour remarquable mardi face à Arsenal en Ligue des champions.

Les choses vont vraiment vite en football. D’une soirée à une autre ou d’une semaine à une autre, on peut changer de statut. Ce qui arrive actuellement à Souleymane Diawara est la parfaite illustration de la réalité de ce sport. Longtemps relégué sur le banc au profit de la charnière centrale Nicolas Nkoulou-Lucas Mendes, le Sénégalais semble aujourd’hui retrouver une seconde vie.

Une vie de vrai footballeur qui s’exprime régulièrement sur les terrains car l’ancien sochalien enchaîne match sur match.  »Je n’aime pas être sur le banc, mais il faut faire avec et continuer à travailler. Je ne suis pas du genre à dire que je veux partir alors que je ne joue pas ! », avait laissé entendre le pensionnaire de la Tanière. Ce que Souleymane Diawara a fait pour revenir au sommet, il faut avoir du mental pour y arriver.

Jamais il n’a baissé les bras malgré son statut de second choix. Au contraire, il a continué à travailler comme il l’a promis.

Opportuniste

À vrai dire, l’ancien défenseur des Girondins de Bordeaux a saisi sa chance. Rappelé par son entraîneur Élie Baup le 18 octobre dernier lors de la défaite (1-0) sur la pelouse de Nice pour remplacer en défense centrale Lucas Mendes blessé en cours de match,  »Souley », comme l’appellent affectueusement ses coéquipiers, a multiplié les bonnes prestations. Il a su parfaitement pallier l’absence du Brésilien, au point que le coach de l’Olympique de Marseille a hésité à faire revenir Lucas sur les terrains de compétition.

Revenu dans le groupe olympien, Lucas Mendes a dû suivre les matches sur le banc de touche lors des deux dernières journées de championnat de France. Sa titularisation mardi passé lors de la défaite (2-0) à Arsenal en match de la 5e journée de Ligue européenne des champions n’a pas été très convaincante. Ce qui a poussé d’ailleurs le coach à préférer Diawara, vendredi dernier, lors de la victoire (2-0) de Marseille face à Montpellier de Souleymane Camara. Mais jusqu’à quand Souleymane Diawara pourra-t-il tenir face à un Brésilien qui aura envie de refaire surface après son retour manqué avec l’OM en Coupe d’Europe ?

 

Enquete