PARTAGER

Ni championne ni vice-championne la saison dernière, l’As Pikine n’en a pas moins été la plus solide, au plan défensif, des formations qui étaient en lice dans la course au titre. Au regard des statistiques, ses 12 buts encaissés en 30 matches (3 à domicile) lui assurent la meilleure défense, loin devant Diambars (9e meilleure défense avec 25 buts) sacrée championne. Mais pour gagner,  il ne suffit pas d’avoir une bonne défense. Or la ligne d’attaque des Pikinois n’a pas été assez fertile, ne totalisant que 21 buts (11e du classement), là où Diambars (1er) vaut 42 buts.

En définitive, l’As Pikine s’est classée 3e la saison dernière, avec 49 pt (+9). A trois longueurs du leader (52 pt +17) et à 1 pt de Ngor (2e, 50 pt +6). Avec sa défense de fer, elle a connu le plus petit nombre de défaites, avec cinq revers là où ses devancières en totalisent chacune six. Mais avec 13 nuls, la marche de l’équipe a été fortement ralentie.

Au stade Amadou Barry, les Pikinois n’ont perdu qu’une fois, remportant 7 victoires pour 7 nuls. Seule la Linguère (2-0, 13e journée) est allée s’imposer à Pikine. Mais l’équipe coachée par Alassane Dia savait bien voyager, ayant réussi 5 victoires en déplacements, pour 6 nuls et 4 défaites. Ses sorties mal négociées l’ont été contre Diambars (2-0, 6e journée), Touré Kunda (1-0, 14e journée), Linguère (1-0, 18e journée) et Casa-Sports (1-0, 22e journée).

On peut penser que si Pikine n’a pas été championne la saison dernière, elle peut en vouloir à la Linguère, seule équipe à l’avoir dominée à l’aller (1-0) comme au retour (0-2).  Dans ces matches joués à l’extérieur, l’As Pikine a inscrit 9 buts mais en a pris aussi 9.

 

Waasport