PARTAGER
Giresse

Alain Giresse cherche encore son effectif. A chaque match des Lions, il y a une nouvelle tête par rapport au précédent classement. Dans ce calcul interminable, le sélectionneur national qui est condamné à l’exploit pour le match retour face aux Ivoiriens, le 16 novembre, a de nouveau annoncé des changements dans son onze de départ.

Défense : le «guerrier» Diawara pour montrer la voie aux jeunes

Alain Giresse à raison de modifier l’ossature de son arrière-garde qui a montré ses limites face à la Côte d’Ivoire, lors du match aller à Abidjan. Dans l’axe central, la question du maintien de Cheikhou Kouyaté se pose clairement. Fantomatique à Abidjan, le joueur d’Anderlecht a montré une fébrilité inhabituelle, à l’image de Lamine Gassama qui avait cédé sa place à Issa Cissokho. Kouyaté totalement dépassé par les événements, pourrait faire les frais de cette prestation désastreuse, au profit de Souleymane Diawara. Le défenseur de l’Om a montré qu’il avait retrouvé de la vitesse et de la puissance après son retour de blessure, face à Monaco. Alain Giresse doit trouver un guerrier pour donner l’exemple et montrer à sa jeune équipe comment s’investir et s’arracher lors de ce match capital. Diawara pourrait aussi être un bon complément pour Lamine Sané avec qui il a longtemps joué dans l’axe central. Sans oublier Kara Mbodj qui a montré recemment qu’il pouvait tenir ce poste avec brio.

Milieu : Kouly Diop, Sadio Mané et Stéphane Badji, les trois solutions

Inexistant lors du match aller, le trio Idrissa Gueye-Mohamed Diamé-Alfred Ndiaye n’a rien apporté au milieu, se montrant trop timoré et pas assez explosif pour se projeter vers l’avant. Avec Kouly Diop, Sadio Mané, Dame Ndoye ou Stéphane Badji, le selectionneur national va retrouver des valeurs sûres, capables de sécuriser le cœur du jeu. Kouly Diop, auteur d’un bon début avec Levante, présente de vraies garanties en terme d’impact, d’âpreté au duel et d’expérience. Tout comme Dame Ndoye. Sadio Mané est déjà indiscutable dans son club et dans la Tanière. A l’image de Stéphane Badji, il a tout pour être l’un des futurs patrons des Lions, ce qui semble avoir échappé à Giresse qui avait décidé de le mettre sur le banc à l’aller.

Attaque : Demba Bâ ou Saivet pour dégripper la machine?

La non titularisation de Papiss Demba Cissé serait un événement, mais Alain Giresse peut-il s’entêter longtemps avec un joueur qui est en plein doute, même s’il a marqué le but de l’espoir au Félicia? Attaquant numéro un de l’équipe du Sénégal depuis quelques années, le «Magpie» traverse une très mauvaise passe et tarde à debloquer son compteur en club. Le sélectionneur national pensait que son association avec Moussa Sow dans un 4-3-3 lui offrirait l’occasion de se réhabiliter, mais l’entreprise a échoué dans les grandes lignes, la complicité entre les deux hommes étant quasi-nulle. Alain Giresse l’a admis à demi-mots en disant qu’il pense rappeler Demba Bâ pour le prochain match. «Je pense à tout le monde à chaque fois, y compris Demba Bâ. Dans des cas comme ça, c’est toujours les absents qui ont raison. Ça c’est réducteur et ce n’est pas bon. Mais dans ma tête, je fais ce que j’ai à faire dans les échanges et dans les relations, comme je l’ai toujours fait», dit-il. Reconduira-t-il son 4-3-3 ? Basculera-t-il dans un 4-4-2 qui lui avait donné tant de satisfaction face à l’Angola et au Liberia ? Cela aurait aussi l’avantage de rebasculer Sadio Mané dans l’axe, son poste de prédilection, avec Demba Bâ ou Saivet en attaque. Obligé de remonter deux buts d’écart, Giresse n’a pas le choix et devra lancer toutes ses forces dans la bataille.

 

L’AS