PARTAGER

Les «Lions» n’ont plus leur destin entre leurs mains dans le tournoi de l’Uemoa (26 octobre au 2 novembre). Tenus en échec (1-1) hier, mardi 29 octobre 2013, par le Niger, les poulains de Joseph Koto ont l’obligation de gagner largement devant la Guinée-Bissau demain jeudi 31 octobre et espérer que le Bénin et le Niger se quittent sur un match nul. Parce qu’une victoire d’une ou de l’autre équipe privera les «Lions» de finale le 2 novembre prochain à Abidjan.

Deuxième match nul ! Les «Lions» du Sénégal ont été tenus en échec (1-1) par le Niger hier, mardi 29 octobre 2013, au Stade Robet Champroux, d’Abidjan. La Mena vainqueur (1-0) de la Guinée-Bissau, lors de son entrée en lice, a ouvert la marque à la 14ème minute par Souleymane Dela Sakou.

Les poulains de Joseph Koto ont égalisé en seconde période par l’entremise de Mohamadou Lamine Ndao du Port. Autonome de Dakar. Avec ce nouveau match nul, le Sénégal s’est vu reléguer à la 3ème place du groupe B dominé par le Bénin. Les «Ecureuils» n’ont fait qu’une bouche du petit poucet de cette poule, la Guinée-Bissau, battue (5-0). Ce, grâce à un doublé de Djibril Naim, des buts d’Adjai Femi, d’Okotou Ezekiel et de Bakary Idriss. Grâce à cette large victoire, les Béninois s’installent seuls sur le fauteuil de leader avec 4 points (+5) devant le Niger qui a le même nombre de points (+1).

Demain jeudi 31 octobre, la poule B va livrer son verdict. Après deux matches nuls, les «Lions» n’ont autre choix que de s’imposer et largement (6-0 si possible) devant la Guinée-Bissau déjà éliminée. Pendant ce temps, souhaités aussi le match Bénin-Niger se termine par un match. Et pour cause, une victoire du Mena ou des Ecureuils privera les «Lions» qui ambitionnent de conserver leur titre acquis en 2011 à Dakar, de finale le 2 novembre prochain.

Rappelons que cette compétition est réservée aux joueurs évoluant exclusivement dans les championnats des pays de l’UEMOA. Elle se dispute sous forme de championnat et seuls les deux premiers de chaque groupe disputent la finale. Le vainqueur empoche 5 millions de F. Cfa contre 3 millions pour le finaliste. L’équipe Fair-Play, le médaillé de bronze et le meilleur buteur seront récompensés à hauteur d’1 million de F. Cfa.

sudonline