PARTAGER

Une qualification de l’équipe nationale de football au prochain mondial prévu au Brésil, en 2014 peut contribuer à la promotion touristique de la destination Sénégal, a fait valoir Doudou Ndiaye Kopa, technicien supérieur en tourisme, dans un entretien avec l’APS.

‘’Lors de la première qualification au Mondial asiatique (Corée du Sud-Japon), partout dans le monde les gens, surtout ceux qui ne connaissaient pas le Sénégal, ont voulu visiter notre pays. Et cela avait fait du bien à notre tourisme et à notre économie’’, s’est rappelé M. Ndiaye, par ailleurs directeur de l’Office communal du tourisme et de la culture (OCTC) de Mbour.

‘’Il faut que les autorités sénégalaises fassent en sorte que notre équipe nationale soit dans de très bonnes conditions pour aborder la manche retour du match de qualification face à la Côte d’Ivoire, en mettant tous les moyens qu’il faut à la disposition des Lions et que les Sénégalais poussent l’équipe vers la victoire finale’’, a plaidé Kopa Ndiaye.

Selon lui,  »si l’équipe nationale de football du Sénégal arrivait à se qualifier cette année, on peut s’estimer heureux, car il y va de la relance définitive de l’industrie touristique sénégalaise ».

‘’Là où le tourisme marche bien, la pauvreté recule. Je peux vous assurer que si nous nous qualifions à ce Mondial tant attendu, pendant quatre ans, on ne parlera pas de basse saison au Sénégal, parce que ce sera la porte ouverte aux touristes qui nous viendront de tous les coins et recoins du monde dans le but de découvrir notre pays’’, a martelé Doudou Ndiaye Kopa.

Selon lui, ‘’une bonne promotion de la destination, c’est quatre années d’arrivées de touristes non stop et tous les réceptifs que nous avons seront remplis de clients’’.

‘’Il faut mettre un terme à la saisonnalité et ne pas perdre de vue que la France n’est pas le seul pays émetteur au monde. Pourquoi ne pas essayer d’autres pays émetteurs comme les pays scandinaves ?’’, s’est-il interrogé.

Il a ajouté : ‘’Malheureusement, le Sénégal n’est présent qu’en France, à Deauville et cela suffit à nos autorités. Ce n’est pas du tout normal pour une destination ô combien ambitieuse comme le Sénégal’’.

De l’avis M. Ndiaye,  »la promotion de la destination Sénégal est insuffisante, parce qu’en tant que grand pays de tourisme, avec toutes les potentialités qu’il y a, il devrait être présent un peu partout dans le monde, surtout avec l’implication de nos autorités, des sportifs, des musiciens et autres acteurs culturels qui peuvent jouer un très grand rôle dans la promotion de notre tourisme’’.

Il a en outre regretté la cherté de la destination Sénégal par rapport aux autres pays concurrents comme ceux du Maghreb, notamment la Tunisie et le Maroc.

‘’Il faut aller dans le sens de la réduction de la cherté de la destination, si nous voulons encourager la clientèle d’autres horizons. Notre destination coûte excessivement cher’’, a insisté M. Ndiaye.

Le directeur de l’OCTC de Mbour estime qu’il faut  »impliquer les véritables acteurs, les consulter avant de prendre une quelconque décision concernant le secteur ». Car, à son avis, pour le développement du tourisme sénégalais, »il faut un mouvement patriotique d’ensemble ».

APS