PARTAGER
diouf

Venu assisté à l’enterrement de son ancien entraineur en équipe nationale, Elhadji O. Diouf a été l’invité de l’émission « Sen Sport » dans laquelle il a donné son point de vue sur la taniére et notamment critiqué à son habitude la gestion du football sénégalais, à commencer par le président de la FSF, Augustin Senghor.

“On ne travaille pas. Le problème c’est d’abord la réélection d’Augustin Senghor. J’avais dit que tant qu’il sera là, on ne gagnera rien du tout. Je persiste et je signe. On a des Sénégalais qui sont aptes à prendre cette équipe. Il faut qu’on s’organise et qu’on mette les bonnes personnes qu’il faut à la place qu’il faut. C’est très simple. Le match contre la Côte d’Ivoire? Tant qu’il y a la vie, il y a l’espoir. Continuons à rêver. Cette équipe manque d’abord de talents. Dans cette équipe il n’y a qu’un talent sûr, c’est Sadio Mané, et ils l’ont mis sur le banc ce jour là. Dans notre génération, tout le monde était talentueux. si on ne parvenait pas à marquer des buts, on n’en prenait pas non plus. Ceux qui veulent nous enterrer, ne réussiront pas. Le football sénégalais terminera entre nos mains. Il faut qu’on arrête le “masla” au Sénégal. Il faut qu’on arrête de dire: il y a une chance, l’ennemi est dedans… La vérité est en face. Un joueur comme Demba Bâ, pourquoi on ne l’appelle pas. Parce qu’il a parlé une fois, ils l’ont écarté. Il faut qu’on se dise la vérité: les gens qui dirigent le football n’aiment pas le football”.

 Galsenfoot