PARTAGER

Cette semaine, Starafrica a décidé de revenir sur la carrière de Bruno Metsu, entraineur ayant marqué l’histoire du Sénégal, décédé ce lundi des suites d’un cancer.

Bruno Metsu est né le 28 Janvier 1954 à Coudequerke. Le Nordiste débute le football à l’âge de 15 ans au sein du SC Hazebrouck, mais après un an il quitte la France pour rejoindre la Belgique voisine et le centre de formation d’Anderlecht. Le milieu de terrain y restera trois ans avant revenir dans le Nord, en passant professionnel à l’USL Dunkerque, alors pensionnaire de D2. L’aventure ne durera qu’un an étant donné qu’à l’été 1974, le joueur de 20 ans retrouve le club de ses débuts : le SC Hazebrouck. Après une saison, le Nordiste s’en va chez le voisin valenciennois avec qui il découvre la première division. Son parcours y durera quatre ans après quoi, Bruno Metsu s’en ira à Lille. Après de nouvelles expériences à l’OGC Nice, ainsi qu’à Roubaix, le milieu de terrain de 33 ans raccroche les crampons à l’été 1987, après trois dernières saisons à Beauvais. Le repos sera de courte durée puisque dès la saison suivante, le natif de Coudequerke entraine l’équipe des jeunes du club de l’Oise.

Une nouvelle carrière débute alors pour le technicien français. Le succès sera très vite au rendez-vous, le club picard atteignant la finale de la Coupe Gambardella dès la première saison sous les ordres de Bruno Metsu. Ayant donné satisfaction, il est promu entraineur de l’équipe première. Son principal fait d’armes à la tête du groupe professionnel sera un quart de finale de Coupe de France, en 1988. En 1992, l’entraineur français prend en charge Lille, des passages sur le banc de Valenciennes, Sedan et Valence suivront. Après son aventure dans la Drôme, le natif de Coudequerke va connaitre sa première expérience internationale, lors de sa nomination au poste de sélectionneur de la Guinée en 2000. L’aventure ne durera même pas un an, après quoi, le coach français va être promu sélectionneur du Sénégal, pour ce qui restera sa période la plus faste. A la CAN 2002, les Lions de la Terranga ne s’inclineront qu’aux tirs au but lors de la finale face au Cameroun. 6 mois plus tard, lors de la Coupe du Monde, son équipe réalisera un parcours héroïque. Vainqueur de la France, championne du monde en titre lors du match d’ouverture (1-0), les hommes de Bruno Metsu iront jusqu’en quart de finale, où les Turcs l’emportent lors de la prolongation (0-1 ap), au tour précédent, les Sénégalais avait éliminé la Suède.

Après cette incroyable performance, Bruno Metsu s’exilera dans le Golfe où il entrainera tour à tour Al Ayn (avec qui il remportera la Ligue des Champions Asiatique en 2003), Al Gharrafa, Al Ittihad et les sélections nationales du Quatar et des Emirats Arabes Unis. Sa dernière expérience à Al Wasl prendra fin en octobre 2012, quand les médecins lui ont diagnostiqué trois cancers en phase terminale, Bruno Metsu décédera près d’un an plus tard, dans la nuit du 14 au 15 Octobre 2013.

Starafrica