PARTAGER
FSF

L’information faisant état d’un courrier envoyé par les autorités Marocaines à la Fédération Sénégalaise de football pour annoncer l’impossibilité de tenir le match Sénégal-Côte d’ivoire au stade Mohamed V de Casablanca est démentie par des fédéraux joints par Derniereminute.sn. Du moins ces derniers n’ont pas connaissance de ladite missive citée par startafrica.com et dans laquelle « les Marocains évoquent, comme motif principal, la vétusté du stade Mohamed V qui ne permet plus d’accueillir ces genres de rencontres ».

Amadou Kane, vice-président de la FSF chargé de l’organisation a déclaré a Derniereminute.sn n’être pas au courant de l’existence d’un courrier en provenance du Maroc. Pour en être sûr, nous avons joint un autre vice-président de la Fédération. Même réaction chez Abdoulaye Sow. Ce dernier renseigne que tout ce que la fédération a reçu en provenance du Royaume chérifien c’est un courrier pour confirmer le choix de Casablanca. Il rappelle toutefois que le Sénégal avait reçu un courrier de ce genre concernant son match contre l’Ouganda qui s’est finalement joué à Marrakech pour des raisons de sécurité à Casablanca.

M. Sow soutient qu’aucun courrier n’est encore arrivé à la Fédération, qualifiant cette lettre d’une « invention ». Il a précisé que l’attribution du stade Mohamed V pour le match retour contre la Côte d’ivoire, comptant pour la manche retour des éliminatoires de la Coupe du monde 2014, « est définitive ».

Toutefois, selon une source proche des autorités marocaines, Casablanca pose un problème de sécurité intérieure qui fait qu’elles ne sont pas très enchantées de voir un match d’une telle envergure se jouer au stade Mohamed V. Affaire à suivre…

 

Derniereminute.sn