PARTAGER

Après le limogeage d’Amara Traoré en 2012, le défunt Bruno Metsu avait déposé sa candidature pour reprendre l’équipe nationale. Un dernier voeu qui ne sera jamais exaucé.

«Je suis intéressé par l’équipe nationale car sportivement, tout le monde est passionné par ce qui se passe au Sénégal. Maintenant la balle est dans le camp de la Fédération et du ministère des sports. Le coeur  y est», avait dit Bruno Metsu expliquant l’échec du Sénégal à Bata par «un manque d’alchimie» dans le groupe de performance. Il est resté convaincu qu’avec le potentiel de joueurs dont dispose le Sénégal, il est possible de bâtir une équipe proche de celle de 2002.

Son retour sur le banc du Sénégal, Metsu disait ne pas en faire une question d’argent. Mais il était dit que l’homme à la crinière de lion ne reprendrait jamais l’équipe du Sénégal. Puisque c’est son compatriote Lechantre qui aura la faveur des fédéraux, avant de renoncer à coacher Papiss Cissé et sa bande. «Je veux rendre au Sénégal tout ce que cepays m’a donné. Je donnerais tout pour finir ma carrière ici. Ma femme est Sénégalaise, mes enfants étudient ici, et j’ai mes maisons ici», disait-il. Metsu finit par rejoindre le club d’Al-Wasl à Dubaï en juillet 2012 pour un contrat de deux ans, en remplacement de l’Argentin Diego Maradona.

En raison de ses problèmes de santé, cette maladie qui finira par l’emporter, il démissionne le 26 octobre 2012 pour se réfugier dans sa ville natale afin de mieux lutter contre la maladie. Un combat qu’il a fini par perdre ce 14 octobre 2013.

 

Stades