PARTAGER

Henri Camara a été un des cadres de la sélection sénégalaise que Bruno Metsu, disparu ce lundi, a emmenée en quarts de finale de la Coupe du monde 2002. La voix entrecoupée de sanglots, l’ancien attaquant des Lions de la Teranga, aujourd’hui au Panetolikos FC, se souvient : «Je perds mes mots, je suis sous le choc. Je ne l’oublierai jamais de ma vie, et je pense parler pour tous les Sénégalais. Il savait parler aux joueurs pendant les moments difficiles, il savait trouver les mots pour les motiver…»L’ancien joueur de Wigan, qui lui envoyait régulièrement des messages de soutien, se rappelle évidemment de cette année 2002 : «Après la Coupe du monde, il m’a appelé pour tout simplement me dire : « merci », pour ce que j’avais apporté à l’équipe. Mais c’est lui qui a beaucoup apporté au football africain. C’était un homme fort et tellement gentil.»

Lequipe