PARTAGER

Henri Camara, le recordman des sélections en équipe nationale du Sénégal, a laissé entendre que les Lions ont manqué de percussion et de vitesse sur les côtés pour déstabiliser l’arrière garde ivoirienne.

‘’Sans vouloir aller dans des reproches faciles, j’ai vu que nous avons manqué de présence et de vivacité sur les côtés’’, a expliqué l’attaquant sénégalais, dans un entretien téléphonique avec l’envoyé spécial de l’APS.

Henri Camara, qui a annoncé ‘’avoir rejoint Athènes pour suivre la rencontre parce que n’ayant pas la RTS chez lui’’, a été déçu comme tous les Sénégalais par l’état d’esprit des Lions, lors de cette rencontre.

‘’J’étais allé à Athènes plein d’espoir de voir cette génération aller à la coupe du monde mais franchement, c’était comme s’ils n’avaient pas envie de jouer un Mondial’’, a indiqué l’attaquant évoluant à Panailotikos (Grèce) depuis trois saisons.

En plus d’un nouvel état d’esprit, ‘’il faudrait être plus présent sur les côtés pour pouvoir servir Papiss Demba Cissé qui n’a eu aucun ballon à négocier’’, a indiqué l’attaquant international aux 98 sélections.

‘’Le meilleur attaquant du monde ne peut rien faire, s’il n’a pas les ballons qu’il faut’’, a-t-il dit indiquant qu’il y avait comme un complexe d’infériorité chez les joueurs sénégalais.

A ce niveau de la compétition à deux matchs d’une coupe du monde, on ne pouvait pas se permettre de baisser la tête, a-t-il préconisé.

APS