PARTAGER

Alain Giresse, l’entraîneur du Sénégal, a regretté la mauvaise entrée en matière de son équipe, qui a permis aux Eléphants de Côte d’Ivoire de mener dès l’entame du match et de se faciliter la partie.

« Nous sommes mal entrés dans la partie à cause des nombreuses erreurs individuelles. La Côte d’Ivoire n’avait pas besoin de telles largesses », a indiqué le technicien français. Il a conservé la même défense ayant gagné le match joué contre l’Ouganda à Marrakech, en septembre dernier.

« Cette mauvaise entame a désorganisé tout le système mis en place », a ajouté Giresse, parlant de son équipe, qui a encaissé dès la 3e minute un premier but sur une faute évidente.

D’ailleurs, sur les trois buts, il y a eu des largesses, a-t-il relevé, en ce qui concerne le 2e et le 3e buts encaissés entre la 16e et la 48e minutes.

A cause de tout cela, le Sénégal n’a pas réussi à mettre sur pied le scénario prévu.

Avec le dernier but, le Sénégal peut toujours garder espoir. Entre 2012 et 2013, on reste toujours dans un écart de deux buts.

APS