PARTAGER
Alain Giresse

Le Sénégal a une attaque prolifique, mais sa défense est poreuse. Face à la Côte d’Ivoire, le samedi prochain, Alain Giresse veut que la machine tourne à cent à l’heure. Tactiquement, l’efficacité défensive sera améliorée, à en croire le technicien français.

Pour une fois, Alain Giresse pose le réel problème de son équipe. C’est l’animation offensive, ajoutée à une certaine fébrilité défensive, malgré le léger mieux, progressivement ressenti. Le dernier match des Lions face à l’Ouganda en est une illustration, à en croire Giresse. «On marque toujours un peu plus de buts qu’on n’en prend. Bien entendu qu’on doit marquer plus. On a les occasions, à nous de les concrétiser davantage. Contre l’Ouganda, le contenu n’était pas des meilleurs…», avait-il analysé. Alain Giresse étale ainsi le manque de cohésion entre les lignes. Une attaque prolifique et une défense poreuse. Cette cohésion tant recherchée, à quelques jours de la rencontre Côte d’Ivoire-Sénégal, doit faire face à une contrainte de temps. Les techniciens sont d’avis. «Je crois qu’il va manquer du temps pour tout ça. Il faut du temps pour que la mayonnaise puisse prendre. C’est un travail qui permet de renforcer la complicité entre les joueurs. Aujourd’hui, la force de la Côte d’Ivoire, c’est sa cohésion. Ils ont au minimum fait 5 ans ensemble. Il a fallu du temps pour mettre les choses en place», tranche Salam Lam, entraineur. A défaut du temps, l’ancien entraineur d’Uso suggère une bonne assise derrière. «Il faut une bonne défense organisée et solidaire». Sega Diouf partage les avis de son confrère sénégalais. Cependant, l’adjoint de Joseph Koto lors de la déculottée face aux ivoiriens, est rassuré par le fait que le Sénégal a des potentialités à l’attaque. C’est une arme fatale sur laquelle, Giresse peut se prévaloir, a dit Karim Séga Diouf. «Il faut surtout peser sur la défense ivoirienne. Renforcer la défense, jouer collectivement et surtout surveiller les grandes individualités de la Côte d’ Ivoire», précise l’ancien coach de Yakaar. A défaut d’un manque de temps qui peut permettre à Giresse d’asseoir une bonne efficacité dans l’animation offensive, nous interpellons ces deux techniciens sur cette question. Comment y remédier pour être efficace devant ? Comment marquer des buts sans en prendre face à la Côte d’Ivoire ?

Rewmi