PARTAGER

KARA MBODJ, DÉFENSEUR – «Un match particulier»
«C’est un match particulier mais il n’y a pas de pression particulière. Nous devrons surtout donner le meilleur de nous-mêmes. On s’est parlé, on a évoque notre équipe et celle de la Côte d’Ivoire. On sait qu’elle est favorite. De mon côté, tout va bien, c’est sûr que j’ai envie de jouer. Après, j’aime mon pays mais je especte toujours les choix du sélectionneur que je ne discute jamais».

PAPY MISON DJILOBODJI, DÉFENSEUR -«C’est un rêve de jouer un tel match»
«On prépare bien le match tout en étant conscient que ce ne sera pas facile. Mais nous sommes sûrs de nous. Ils ont Drogba, Kalou, Gervinho? Et bien nous on a Papiss Cissé, Dame Ndoye, Momo Diamé, nous avons aussi de bons joueurs. Ca ne me fait pas peur, au contraire ça me motive de jouer face à des grands joueurs. Histoire de leur montrer qu’il y a un gars en face d’eux qui ne va pas les laisser faire ce qu’ils veulent. Tout le monde rêve de jouer des matchs comme ça, dans une telle ambiance».

MODOU SOUGOU, ATTAQUANT – «Être présent et costaud dans le jeu»
«On sait que c’est un match primordial pour la qualif’. Car notre rêve est d’aller à la Coupe du monde. On se prépare à toute éventualité. On s’attend à un match extrêmement difficile. Mais on a moyen de faire un bon résultat et on ne va pas là-bas pour jouer les victimes. Et à Abidjan, on sait que si on reste derrière, que l’on joue sur la défensive, on risque d’encaisser des buts car le point fort de cette équipe c’est son potentiel offensif. Donc dans le jeu, il faudra être présent et costaud en termes d’intensité et d’engagement notamment».

Les Lions à Abidjan ce soir
Comme lors de leur dernier grand déplacement, en Angola en juin, les Lions vont voyager de jour. C’est une volonté d’Alain Giresse, qui se méfie des trajets à rallonge et de nuit, même à quelques jours d’une rencontre. Ainsi, la Tanière va s’installer dans un avion Air France. Décollage prévu dans l’après-midi. Heure d’arrivée à Abidjan : 18 heures locales. Durée de vol : un peu plus de six heures. Les Lions prendront ensuite leurs quartiers à l’hôtel du Golf.

Pas de galop aujourd’hui
En raison de leur long vol (06h10) pour rejoindre la capitale ivoirienne, les Lions ne vont pas chausser les crampons, ce jeudi. Il faut dire qu’il est de coutume l’avant-veille des matchs de ne pas faire trop d’efforts. Les entraîneurs de clubs ou sélectionneurs nationaux proposent ainsi un entraînement très léger, souvent sous la forme de tennis ballon ou petites jeux à leurs joueurs. Il se pourrait tout de même que les Lions, suivant leur heure d’arrivée, prennent part à un petit décrassage, à Abidjan.

Réunion entre joueurs
Une fois le discours de leur sélectionneur et la séance vidéo achevés, les Lions se sont retrouvés entre eux, pendant une dizaine de minutes, dans une salle de réunion de leur tanière, Mercure. Ce qu’ils se sont dit n’a pas filtré mais quelques indiscrétions nous ont permis de comprendre qu’il n’y a rien eu d’extraordinaire, si ce n’est que de se motiver pour le match de samedi, à Abidjan.

Séance vidéo
Les Lions se sont retrouvés dans une salle obscure et devant un grand écran, hier matin. Mais même s’il n’avait pas de séance d’entraînement matinale, ils en ont profité pour se payer une séance de cinoche. Non, Alain Giresse leur avait concocté une séance vidéo. Histoire, même s’il l’a connaisse très bien, de se rappeler les qualités et les points faibles, car il y en a, chez les Éléphants.

Les Lions marchent dans l’avion
Près de sept heures passées dans un avion, les jambes fléchies, ça use un corps d’athlète, habitué à gambader et à se défouler. Du coup, quand on a demandé au SOS médecin de la Tanière, le professeur Fallou Cissé, si une consigne était lâchée aux Lions de marcher régulièrement pendant le vol, voici sa réponse : «Mais les joueurs sont de grands voyageurs et ils le font d’eux-mêmes. Ils marchent dans l’avion, pendant le vol».

 

Stades