PARTAGER

Invités de l’émission «Luis Attaque» sur la radio française RMC, Alain Giresse et Sabri Lamouchi ont abordé le match de samedi à Abidjan, comptant pour le dernier tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2014.

En attendant d’en découdre par banc interposé, samedi (17h) à Abidjan, Giresse et Lamouchi ont livré un premier duel, hier à Paris. Pas sur un terrain de football, mais plutôt à travers les ondes de RMC où ils étaient invités de «Luis Attaque». Au cours de cette émission animée par l’ancien entraîneur du PSG, Luis Fernandez, chacun des deux sélectionneurs a essayé autant que possible de ne pas trop s’avancer sur le match d’après-demain. «C’était le pire tirage possible car on a joué contre eux, on se connaît», a affirmé Lamouchi.

«Giresse a apporté plus de rigueur»

Le coach de l’équipe ivoirienne ajoute : «Depuis qu’Alain (Giresse) les a pris, il a rajeuni l’équipe. Ce sont d’autres joueurs. Il a apporté plus de rigueur.» Et même s’il estime son groupe «légèrement favori» face au «Lions», le Franco-tunisien assure que ce sera «presque du 50-50» entre ses «Eléphants» et les «Lions». «Bien négocier le match aller chez nous sera important», conclut-il.

«Lamouchi a des flèches devant»

De son côté, Alain Giresse s’est aussi exprimé sur le même ton. «On va essayer de jouer notre chance à fond. Mais Sabri (Lamouchi) a des flèches devant (rires). C’est un fait évident, mais on n’a pas des individualités du calibre de Drogba, Gervinho ou Yaya Touré», affirme-t-il. Après leur récente guerre des mots dans la presse, les deux sélectionneurs ont tenté, cette fois, d’apaiser la tension. Mais sans nul doute, il y aura de l’électricité dans l’air au stade «Félicia» d’Abidjan, samedi. Comme disent les Ivoiriens, ça va chauffer.

 

iGFM