PARTAGER
Papy-Mison-Djilobodji

Le défenseur du FC Nantes (élite française), Papy Mison Djilobodji, servira de guide à ses coéquipiers qui prendront leurs quartiers à l’hôtel du Golf où ils vont séjourner pour les besoins du match aller contre la Côte d’Ivoire, prévu samedi, dans le cadre des barrages du Mondial 2014.

Sélectionné par Joseph Koto, à l’époque sélectionneur des Lions du Sénégal, Djilobodji qui évoluait alors à l’AS Saloum, avait été transformé en arrière gauche pour la première édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) en 2009. Il jouait à cette époque comme milieu de terrain en club.

Doté d’une belle frappe de balle, le nouveau défenseur central des Lions avait fait une compétition correcte en passant le premier tour sans encaisser le moindre but.

L’équipe nationale locale avait battu difficilement la Tanzanie (1-0) pour le match d’ouverture, avant de concéder deux nuls respectivement contre la Zambie et la Côte d’Ivoire sur le même score de 0-0.

Les Lions locaux avaient terminé à la seconde place de leur groupe derrière la Zambie. Ils étaient allés jouer à Bouaké contre le Ghana pour le compte des demi-finales de la compétition.

Balloté par une belle équipe du Ghana en demi-finale, le Sénégal a réussi à se maintenir dans le match en revenant au score (1-1) grâce à Alpha Oumar Sow (actuellement à Kénitra Maroc), passant à côté d’un second but manqué de peu par Pape Maly Diamanka dans les arrêts de jeu.

Les Black Stars furent les plus adroits. En match de classement de ce premier tournoi joué avec huit sélections locales, le Sénégal avait rencontré la Zambie d’Hervé Renard, victorieuse par 2 buts à 1.

De cette sélection locale, plusieurs joueurs sont devenus professionnels. En plus de Djilobodji, il y avait Moustapha Diallo (Guingamp, France), Mor Diouf (Supersport United, Afrique du Sud), Mamadou Ba (Portugal) pour ne citer que les plus connus.

Loin de cette époque, le Nantais posera ses valises jeudi dans ce réceptif après avoir connu un parcours linéaire, passant de l’AS Saloum à Sénart-Poissy (amateurs) et au FC Nantes où il a signé en 2010 alors que le club évoluait en Ligue 2.

APS