PARTAGER

Les Lions du Sénégal seront les hôtes du Golf Hôtel, un réceptif hôtelier entré dans l’histoire politique de la Côte d’Ivoire, et même de l’Afrique, pour avoir provisoirement servi de palais présidentiel à Alassane Dramane Ouattara, entre décembre 2010 et avril 2011.

Elu au second tour de l’élection présidentielle ivoirienne, ADO, comme l’appellent ses compatriotes, selon ses initiales, était officiellement reconnu comme le président de la Côte d’Ivoire par la communauté internationale, son adversaire, le président sortant Laurent Gbagbo, s’étant autoproclamé chef de l’Etat, avec l’aide de la Cour constitutionnelle, l’arbitre du scrutin.

A la suite des violences nées des rivalités entre le camp de M. Gbagbo et celui de M. Ouattara, le Golf Hôtel, un hôtel cinq étoiles, servait de refuge au second et à ses partisans gardés par des casques bleus de l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), des soldats français de l’Opération Licorne et des éléments des Forces nouvelles (FN), d’anciens rebelles ivoiriens.

Assiégés, ADO et ses partisans recevaient des provisions par voie aérienne, les forces de sécurité de Laurent Gbagbo ayant verrouillé toutes les voies menant à l’hôtel situé dans le quartier résidentiel de la Riviera, qui donne sur la baie de Cocody.

Après plusieurs semaines de siège, le président élu est finalement parvenu à rejoindre le palais présidentiel, après la capture de M. Gbagbo et de la plupart de ses partisans, au terme d’âpres combats occasionnant quelque 3.000 morts, selon un bilan des Nations unies.

C’est dans cet hôtel de bon standing – 306 chambres climatisées et agréablement décorées, offrant une vue sur la lagune Ebrié et la baie de Cocody, équipé d’un jardin, d’un golf et d’une grande piscine – que les Lions prépareront la première manche de la double confrontation contre les Eléphants de Côte d’Ivoire, pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2014 de football.

Il était prévu dans un premier temps que les Lions du Sénégal soient logés dans un hôtel du Plateau, le quartier d’affaires de la capitale économique ivoirienne. Mais, les joueurs sénégalais, qui ont débuté lundi leur stage de préparation, s’installeront finalement au Golf Hôtel, « loin des bruits de la ville », selon Abdoulaye Sow, l’un des vice-présidents de la Fédération sénégalaise de football (FSF), membre de la délégation avancée.

Alain Giresse, le sélectionneur des Lions et ces derniers, pourront fourbir leurs armes dans la quiétude et préparer leur plan de bataille contre Sabri Lamouchi, l’entraîneur des Eléphants, pour la manche aller prévue samedi à 17 heures, au stade Félix-Houphouët Boigny d’Abidjan, a ajouté le responsable fédéral.

Contre les Eléphants, qui leur avaient barré la route de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2013, la bataille sera rude et il faudra sortir le grand jeu et une fine stratégie pour défaire une équipe ivoirienne constituée de talentueux et expérimentés footballeurs.

Les joueurs ivoiriens pourraient, pour la plupart, mettre un terme à leur carrière internationale, en cas d’inadvertance devant leurs adversaires.

APS