PARTAGER

Il y a 12 rescapés des deux dernières confrontations avec la Côte d’Ivoire. Pour le reste du groupe, ça sera une découverte. Si un nouveau devrait intégrer le onze de départ, à quel niveau, la brèche ?
Giresse a confiance aux rescapés des confrontations avec la Côte d’Ivoire. La preuve, depuis son arrivée, le technicien français n’a permis qu’à Stéphane Badji et Henri Saivet de fondre dans son onze de départ. Et ces deux joueurs ont été interchangeables au poste de milieu excentré gauche. C’est presque le seul changement apporté depuis le début. L’ancien milieu de terrain du Casa Sports a joué deux matchs en intégralité, notamment, contre l’Angola et le Libéria. Mais il a été remplacé par l’attaquant bordelais contre l’Ouganda, en match de qualification pour les barrages. Au niveau de l’attaque, Modou Sougou a bénéficié de quelques minutes de jeu, mais il n’a pas encore trouvé le bout du tunnel. Au milieu, Salif Sané a aussi bouffé des poignées de minutes en match officiel. La défense par contre n’a connu qu’un seul changement. C’est la titularisation de Lamine Gassama. Et ce n’est pas totalement un novice. Contre la Côte d’Ivoire, ce samedi, à Abidjan, il y a une forte probabilité de changement dans le camp sénégalais. Le secteur de la défense pourrait subir ce coup de balai inattendu, avec l’émergence des sénégalais de Nantes.

Les prétextes du coup de balai 

Au vu des enseignements pas trop positifs tirés du match contre l’Ouganda, comptant pour la qualification des barrages, Alain Giresse aura du mal à fidéliser son précédent classement. Par conséquent, il y a une forte probabilité de voir un remaniement de l’équipe. La défense semble dans le besoin. Les prétextes sont l’état de forme de Lamine Gassama en club et le problème d’adducteurs de Pape Souaré.

Face à cette option, de jeunes joueurs, notamment, les nantais, Papy Djilabodji et Issa Cissokho se présentent comme des prétendants sérieux. Ils sont réguliers dans la performance de leur club. Papy Djilabodji (8 fois titulaires) et Issa Cissokho (9 fois titulaires) figurent dans le classement de la 9ème journée de Ligue 1, concocté par le quotidien sportif français Lequipe. Papy Djilobodji, auteur d’un but lors de la victoire de Nantes se signale, comme un des jokers de la défense. Il peut jouer à gauche dans le couloir, comme dans l’axe central qui est d’ailleurs son poste de prédilection, en club. Le frère d’Aly Cissokho a un atout technique qui est la précision dans les centres. Récemment en championnat, il a servi un centre décisif sur un des buts de Nantes face à Nice. Papiss Cissé aussi bon de la tête que des pieds, en dépit de la puissance des défenseurs ivoiriens, dans les airs, peut bien profiter des centres. Lamine Gassama semble convaincre Alain Giresse, malgré ses contreperformances en club. Parce qu’il marche bien en sélection. Ce n’est qu’un critère

 

REWMI