PARTAGER

Yaya Touré est la grande équation à résoudre pour tous les adversaires des Eléphants. Le frère de Kolo Touré est l’homme à anéantir pour venir à bout de la Côte d’Ivoire et de son club Manchester City. Ce n’est pas une tâche facile. Mais le constat révèle que des grands gabarits lui posent énormément de difficulté.

Le géant ivoirien ne craque pas souvent dans un match de football. Mais dans un jour sans, il laisse entrevoir des lacunes. Ce fut le cas lors de la deuxième journée de la Ligue des Champions, face au Bayern. Manchester City est tombé tout bas devant le Bayern (3 à 1), parce que Yaya Touré, le poumon de l’équipe anglaise, a été cramé par trois allemands dans l’entrejeu. Des joueurs de grand gabarit et techniques. Toni Kroos (1m 82, 77kg) et Bastian Schweinsteiger (1m 83, 79 kg) étaient taillés sur mesure à Yaya Touré. Philip Lahm (1m70, 65 kg) est le seul petit gabarit du trio allemand qui a causé des ennuis à l’ivoirien.

Ces milieux du Bayern étaient vraiment plus forts, que le milieu relayeur des Eléphants. Il le reconnait. «Avec quatre joueurs au milieu de terrain, ils ont essayé de nous étouffer», a-t-il argué, pour expliquer sa mauvaise soirée. Est-ce qu’il a été lâché par ses coéquipiers du milieu ? Disons que lui et ses coéquipiers n’ont pas suivi le rythme accéléré des allemands. Ça bougeait dans tous les sens. Et puisque Yaya ne court pas assez dans le terrain, l’équipe entière a basculé. Parce qu’en général, c’est l’ivoirien qui fait bouger tout le milieu de City. Donc, s’il ne fonctionne pas, la machine s’arrête.
Outre ce match qui est encore frais dans la mémoire des mordus du foot, la Can 2013 a aussi mis à nu les failles athlétiques du milieu de terrain des Eléphants. Contre le Nigéria, en quart de finale de cette compétition, Sunday Mba (1m 81), alors, joueur d’Enugu Rangers, était la surprise du chef. Devant, un milieu ivoirien composé de Yaya Touré, Tioté et Romaric, Sunday Mba s’est révélé le meilleur homme dans l’entre jeu. A la clé, un tir somptueux des 18 mètres (78) a offert la qualification aux Super Eagles.

Ces remarques peuvent être un bon argument pour le staff technique. Si un éventuel changement de système de jeu tient toujours chez Giresse, il va falloir aménager le milieu par des hommes forts. Il y a du répondant dans ce sens dans la tanière. Cheikhou Kouyaté (1m92, 75kg), Salif Sané (1m94, 84 kg) sont des alternatives au milieu, pour densification.

 

REWMI