PARTAGER

Les défenseurs sénégalais de Nantes (élite française) Papy Mison Djilobodji et Issa Cissokho qui font un bon début de saison en ligue 1 française, sont susceptibles de remettre en question la hiérarchie mise en place par Alain Giresse, le sélectionneur national, chez les Lions.

Ancien joueur de l’AS Saloum, Djilobodji qui en est à sa 5-ème saison avec Nantes (5-ème de ligue 1 avec 16 points), est devenu un des footballeurs majeurs du promu avec neuf titularisations.

Le natif de Kaolack (centre), ancien milieu de terrain reconverti en défenseur central, est présent dans la liste d’Alain Giresse depuis le match amical contre la Zambie (1-1), en août dernier.

S’il n’a encore joué aucune minute avec les Lions, le joueur de 24 ans, qui rend des copies très propres avec son club, pourrait changer la donne en défense centrale où Giresse pourrait s’appuyer sur sa forme du moment.

Après avoir joué quatre saisons en ligue 2, la tentation était grande de croire que l’ancien arrière gauche de l’équipe nationale locale était très tendre pour l’élite française.

A la pratique, il a gardé les mêmes qualités qui faisaient déjà de lui, l’un des meilleurs défenseurs de la ligue 2 française la saison dernière.

En s’adaptant facilement à l’étage du dessus, il a démontré qu’il peut jouer contre des attaquants de haut niveau, comme ceux qui évoluent dans la sélection ivoirienne que le Sénégal doit affronter samedi pour la manche aller des barrages qualificatifs de la coupe du monde 2014.

Bien qu’il n’ait pas, comme Djilobodjji, été retenu lors du match Nantes-Paris-Saint-Germain (1-2) à l’occasion de la 3-ème journée de ligue 1 à la Beaujoire, Issa Cissokho est pourtant loin d’être un manchot.

Ses statistiques publiées dans la presse spécialisée française avec deux sélections dans l’équipe type, prouvent à suffisance le niveau atteint par l’arrière droit venu tout droit du championnat amateur.

Arrivé lui aussi à la faveur du match amical contre la Zambie, il piaffe d’envie de connaître sa première sélection officielle avec les Lions du Sénégal.

A 28 ans, ce serait une consécration pour le natif de Paris, la capitale française, qui a fait toutes ses classes dans les championnats amateurs français avant de franchir un palier avec Nantes, qu’il a rejoint en 2010 en provenance de Carquefou (un club amateur).

Pour l’un et pour l’autre, Alain Giresse préfère pour l’heure parler de réflexion, soulignant qu’on commence la construction à partir de la défense, et que rien ne peut-être exclu d’emblée pour un match aussi important que celui contre la Côte d’Ivoire.

S’il est vrai aussi que Lamine Gassama (Lorient), qui connait un début difficile, a toujours rendu des copies propres en sélection, notamment lors des trois dernières sorties, le technicien français, qui n’a pas hésité à donner sa chance à des joueurs lors des matchs couperets, pourrait succomber à la tentation des joueurs en forme.

La préparation, qui va démarrer ce lundi à Paris, donnera une idée juste au sélectionneur national qui aura besoin d’un véritable commando pour faire déjouer les Eléphants de Côte d’Ivoire dans leur antre du stade Félix Houphouët Boigny d’Abidjan, ce samedi.

APS